Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Classement médiocre en termes de compétitivité globale

La Syrie a été incluse pour la première fois dans le Rapport sur la compétitivité dans le monde arabe, publié par le Forum économique mondial (FEM).

Cette enquête fait partie d’une série de rapports du FEM sur la compétitivité des économies mondiales, évaluée à travers un indice de compétitivité basé sur neuf critères : les institutions, l’infrastructure, la macroéconomie, l’éducation primaire et la santé, l’éducation supérieure et la formation, l’efficacité du marché, l’aptitude technologique, la sophistication des affaires et l’innovation. Cet indice est élaboré à partir de données sérieuses et des résultats d’une enquête menée dans les différents pays mentionnés dans le rapport.

En termes de compétitivité de son économie, la Syrie a obtenu des résultats médiocres. Elle a ainsi été classée 12e sur 13 pays arabes, et 84e sur 128 pays dans le monde.
Les classements les plus mauvais ont été au niveau de l’efficacité du marché (114e), de l’aptitude technologique (109e), de l’innovation (99e) ainsi que de l’éducation supérieure et de la formation (96e). Elle a bénéficié en revanche d’un meilleur classement au niveau de l’éducation primaire et de la santé (45e) et de la macroéconomie (61e).

Le rapport sur la compétitivité comprend également les résultats d’une enquête menée auprès d’hommes d’affaires syriens, à qui il a été demandé de citer les cinq problèmes majeurs auxquels fait face le monde des affaires. L’inefficacité de la bureaucratie gouvernementale, l’accès aux financements et la corruption ont été les principaux sujets d’inquiétude. Le rapport confirme les faiblesses traditionnelles de l’économie syrienne, mais fait état de très peu de forces. Dans leur analyse des résultats, les auteurs du rapport indiquent que le niveau de corruption est relativement faible ! Plus sérieusement, l’éducation primaire et la santé ainsi que l’infrastructure sont les domaines où la Syrie s’en tire relativement bien. Parmi les pays arabes, les Émirats arabes unis ont obtenu la première place et la Mauritanie la dernière.
Toutefois, le FEM n’explique pas pourquoi plusieurs économies arabes ne sont pas intégrées dans le rapport, comme le Liban ou l’Arabie saoudite, l’économie la plus importante de la région.
À l’instar de la Syrie, la Libye et Oman ont également figuré pour la première fois dans le rapport.

Marseille,05 03 2007
Rédaction
L'Orient-Le Jour
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |