Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

L'économie émiratie la plus compétitive dans les pays arabes

· La Tunisie et l’Egypte bien classées, le Maroc à la traîne

Les Emirats arabes unis, la Tunisie et l’Egypte ont été classés les pays arabes les plus compétitifs économiquement, répartis en trois groupes, selon un rapport publié le 10 avril par le Forum économique mondial qui tenait une table ronde à Doha.
Les Emirats arabes unis, riche pays pétrolier du Golfe en plein boom immobilier et touristique, occupent la première place dans le groupe de pays au stade de développement le plus avancé, d’après le rapport 2007 sur la compétitivité dans le monde arabe, suivis par le Qatar et le Koweït.

Dans un deuxième groupe de pays à un stade de développement moyen, la Tunisie se classe première dans le monde arabe, suivie d’Oman, puis de la Jordanie, de la Libye et de l’Algérie. Dans le troisième groupe de pays au développement moins avancé, l’Egypte occupe le premier rang arabe, suivie du Maroc, de la Syrie et de la Mauritanie. Ce classement a porté sur 13 pays arabes, dont la Libye, Oman et Syrie qui sont notés pour la première fois, indique le rapport.

«Bien que la plupart de ces pays aient réalisé des progrès significatifs par rapport aux années passées, plusieurs défis restent à relever», a commenté Margareta Drzeniek Hanouz, économiste du Forum mondial et co-auteur du rapport sur la compétitivité dans le monde arabe. «Les faiblesses les plus importantes sont relevées dans les domaines de l’éducation, de la lente évolution des marchés des biens, des marchés de l’emploi et, pour les économies les plus avancées, la très faible capacité d’innovation», a-t-elle ajouté. «Ce classement souligne la diversité des économies arabes et les différences de leur performance en termes de compétitivité nationale», a-t-elle ajouté. Quelque 150 personnalités et hommes d’affaires participent à la table ronde de Doha, axée sur le développement durable dans le monde et les meilleures stratégies pour la consolidation de la compétitivité dans la région et dans le monde, selon les organisateurs.

Marseille,04 16 2007
Rédaction
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |