Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Le coût du non Maghreb trop élevé - Entretien avec Tarik Mira, expert algérien

Fils de résistant de la guerre de libération, Tarik Mira, secrétaire du Rassemblement pour la culture et le développement (Algérie), est un fervent militant de l’Union du Maghreb.

· L’Economiste: Quelles sont les motivations du Forum euro-maghrébin de la jeunesse?
- Tarik Mira: Il s’agit avant tout de préparer un environnement adéquat pour les jeunes issus des deux côtés de la Méditerranée. C’est la raison même de telles rencontres. C’est l’occasion de mettre en place des plateformes de coopération inter-maghrébines et maghrébo-européennes.

· Qu’est-ce qui fait que l’intégration tarde à se concrétiser?
- Les entraves sont malheureusement multiples. D’abord celle qui apparaît le plus clairement est celle du Sahara qui envenime les relations maroco-algériennes et bloque en même temps tout processus de rapprochement dans le sens de plus Maghreb.
Les initiatives de l’Union du Maghreb entreprises après 1975 n’ont pas réussi à décongestionner la situation.
La deuxième entrave et qui n’est pas évoquée, même si elle est centrale, est le retard historique dans la démocratisation de nos institutions.

· Le forum a-t-il apporté une valeur ajoutée concrète?
- Effectivement. D’abord il a permis la rencontre de jeunes représentants des sociétés civiles des pays d’Europe et du Maghreb.
Ces derniers ont manifesté beaucoup d’intérêt à la problématique abordée, c’est-à-dire l’intégration euro-maghrébine. Ensuite, c’est la première fois qu’on a osé et réfléchi autour d’une question aussi importante que le coût du non Maghreb.
Une problématique connue par les Etats et ignorée par l’opinion publique.
Et, enfin, les jeunes ont désormais le choix de prendre le taureau par les cornes et de contribuer efficacement à l’intégration maghrébine.

Marseille,04 16 2007
Rédaction
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |