Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Région Provence Alpes Côte d'Azur - La politique de coopération avec le Liban

Action humanitaire durant l’été 2006, coopération de solidarité pour la rentrée scolaire mais aussi, depuis plusieurs années, de nombreuses actions de coopération : si les liens existant entre la Région PACA et le Liban Sud ont su se concrétiser dans l’urgence, la coopération s’inscrit dans une relation de long terme.

En effet, comme pour l’ensemble des pays des rives sud et est de la Méditerranée, la Région PACA a souhaité, depuis plusieurs années, se rapprocher du Liban. Ainsi, dès 2000 des lycéens libanais étaient conviés au Printemps des lycéens et des apprentis, puis, dans la foulée, à la grande manifestation symbolique Arles 2000, vaste rassemblement de Jeunes Méditerranéens pour la paix organisé à Arles pour célébrer l’an 2000.

L’association d’un ensemble de communes

Dans le prolongement de ces premiers contacts, des relations de coopération étaient mises en place. Après une visite officielle du président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Michel Vauzelle, en 2001, ces relations étaient officialisées, par la signature, le 5 novembre à Tyr, d’un accord de coopération. Un accord original, puisqu’il lie la Région PACA, non avec une autre région, mais avec 20 municipalités du Liban Sud (lire encadré) ; il associé également une importante association libanaise, l’ADR (association pour le développement rural), spécialisée dans le microcrédit.

Les 20 municipalités ayant signé l’accord : Abbassieh, Ain el Baal, Bazourieh, Bourj el Chemali, Deir Qanoun el Nahr, Naqoura, Qleileh, Tyr, Bint Jbeil, Bkassine, Chebaa, Hasbaya, Jdeidet Marjayoun, Kfar Kila, Khiam, Rmeich, Doueir, Kaïtoule, Sabbah, El Rihan

Ces 20 communes, dont les plus importantes sont Tyr (Sour), Abbassieh et Bazourieh, représentent une population d’environ 165 000 habitants. Tyr, fondée par les phéniciens, constitue un centre pour le commerce et les services. Dans les communes environnantes, les activités dominantes sont l’agriculture (agrumes, olives, maraîchage, tabac, élevage caprin et ovin, apiculture), l’artisanat (menuiserie, construction, plastiques, tissu, cuir, alimentation) et le commerce de détail.

Toutes les actions entreprises ont été identifiées par les partenaires libanais de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et correspondent à des besoins concrets et précis qui s’expriment localement. Parmi ces actions, on peut citer : la formation d’élus et de cadres territoriaux dès 2001 (formation à la gestion locale et sur l’organisation des services publics), la formation professionnelle (des actions de formation agricole et d’échanges avec les enseignants libanais ont été initiées dès 2004), la culture (bibliothèques, fournitures de livres, présence au Salon du Livre de Beyrouth), la jeunesse (jumelages entre lycées), l’agriculture, l’environnement...

L’aide humanitaire d’urgence

Au mois de juillet dernier un conflit extrêmement violent éclatait au Proche-Orient, causant pendant près de deux mois des ravages matériels et humains considérables, notamment dans les territoires du Sud Liban. Dès le mois d’août, le Président Vauzelle se rendait personnellement au Liban et à Haïfa, pour transmettre des messages de solidarité et de soutien à ses partenaires libanais, ainsi qu’à ses partenaires israéliens, dont les populations civiles ont été durement touchées.

Par ailleurs, les autorités libanaises ayant adressé au gouvernement français une demande d’aide humanitaire d’urgence en faveur des populations civiles, cette requête était transmise par le Consul Général du Liban à Marseille aux collectivités locales de notre région. Dès le 24 juillet, le comité de pilotage “Solidarité” constitué auprès du Conseil régional et composé des principales associations humanitaires était réuni. Une aide exceptionnelle de 200.000 € était votée par le Conseil régional le 8 octobre, somme destinée notamment à financer cinq actions d’associations humanitaires dans le champ de l’aide médicale et sanitaire d’urgence.

Dans le même temps, le collectif régional pour l’intervention humanitaire constitué sous l’égide de la Région lors du tsunami en Asie du Sud-est organisait, en lien avec la Mission humanitaire internationale de la Région, une collecte de biens de première nécessité (matériel médical, denrées alimentaires et équipements d’hébergement d’urgence). Le produit de cette collecte représentant près de 60 m3, était ensuite acheminé vers le Liban par le bâtiment de commerce “Liban Cap Camarat” affrété par le ministère des affaires étrangères et mis à disposition par la CGA-CGM.

Soutien à la rentrée scolaire

Enfin, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Ville d’Aix-en-Provence et la Ville de Marseille, dans le cadre de leurs accords de coopération respectifs avec le Liban Sud (ADR et municipalités), Baalbeck et Beyrouth, se sont associés pour soutenir une action en faveur d’écoliers libanais.

Ainsi, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur s’est rapprochée de l’association “Solidarité laïque“, partenaire français unique, qui, en relation avec des associations libanaises, a mis en place le rééquipement scolaire de 2 130 enfants pour la rentrée scolaire 2006. Elle a voté à cet effet une subvention de 60 000 € pour aider les 570 enfants de la région de Tyr, en relation avec son partenaire opérationnel, l’ADR. Cette opération a été cofinancée par l’ambassade de France au Liban à hauteur du même montant.

Cette initiative multi-partenariale (Etat, collectivités locales, sociétés civiles) sur trois territoires de coopération, s’inscrit dans l’esprit de la Commission régionale de la Coopération Décentralisée coprésidée par le Préfet de région et le Président du Conseil régional PACA.

Formation d’enseignants libanais

Au-delà de l’urgence, les actions initiées depuis plusieurs années au Liban Sud se poursuivent. Ainsi, six enseignants des lycées agricoles de Jezzine, Khiam et Nabatiyé ont été accueillis du 11 au 16 décembre 2006 au lycée agricole des Eméyères à Gap, pour une action de formation et appui pédagogique. Cette formation a été organisée conjointement par le lycée agricole, l’association de Provence-Alpes-Côte d’Azur Pélagie et l’association libanaise ADR. Cette action a pour objectif d’apporter aux formateurs des lycées agricoles du Sud Liban une approche et une méthodologie pédagogique, ce qui leur permettra d’améliorer leur activité dans leurs établissements et auprès de leurs élèves. Elle s’inscrit dans la continuité du travail déjà réalisé et permet de maintenir les relations avec les professionnels de notre région et de les sensibiliser aux échanges auxquels ils pourront participer par la suite.

Une coopération tournée vers l’avenir

La Région PACA est en relation constante avec ses partenaires des municipalités. Elle les a accueillis à plusieurs reprises en Provence-Alpes-Côte d’Azur : venue du maire de Tyr en novembre 2005 lors de la manifestation “Barcelone +10“, et lors de la Convention organisée avec le PNUD et la CRPM début mars de cette année. Elle a également reçu le maire de Beyrouth en décembre dernier, qui a visité une pépinière à Sisteron (horticole et sapins), s’est rendu au Conservatoire de Gap-Charance (conservatoire botanique - plantes sauvages) et a rencontré l’ONF à Digne.

La politique de coopération menée par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur ne s’arrête pas à l’urgence, et elle s’inscrit plus que jamais dans le long terme. Outre la mise en place d’actions répondant aux besoins de reconstruction, elle continuera ses actions en direction d’établissements d’enseignement agricole, de la forêt de Bkassine (pour laquelle un plan de gestion est mis en place et des formations en arboriculture organisées), en faveur de l’appui institutionnel aux élus et cadres des municipalités, en faveur de la culture, en direction de la jeunesse...

Enfin, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, avec son opérateur l’ADR, souhaite élargir son accord de coopération aux deux fédérations de municipalités de Jezzine et de Tyr avec lesquelles elle compte poursuivre et amplifier ses actions, en les inscrivant dans la durée. La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur s’est engagée depuis 1998 dans une ambitieuse politique de coopération internationale. A la charnière de l’Europe et de la Méditerranée, elle privilégie ses relations avec l’ensemble du bassin méditerranéen. Les raisons en sont historiques, culturelles, sociales, et économiques. Il s’agit de participer à la construction d’un espace euroméditerranéen d’échanges, de solidarité, de paix.

Direction des Relations Internationales
Christian Doret
Chargé de mission Liban

Marseille,04 16 2007
Rédaction
Medcoop
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |