Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Comanav rachetée par le français CMA-CGM

· Le prix payé: 2,250 milliards de DH, à peine plus que le prix minimum
· C’est le 3e groupe leader mondial dans le secteur


La commission des transferts a rendu son verdict jeudi 29 mars (...)

(...) la Comanav a été cédée à 2,250 milliards de DH, soit 50 millions de DH en plus que le prix minimum fixé par l’organisme d’évaluation. Le repreneur n’est autre que le groupe français CMA-CGM, 3e leader mondial dans le transport maritime en conteneurs. Le groupe compte actuellement 306 navires sur plus de 80 grandes routes maritimes. Il vient de commander 65 nouveaux bateaux qui seront livrés entre 2007 et 2010. Il utilise 403 ports d’escale dans 150 pays et 600 agences et bureaux à travers le monde dont 64 en Chine. Ce sont 11.500 personnes qui travaillent dans ce groupe qui a réalisé un chiffre d’affaires de 6,68 milliards d’euros en 2006.

Pour les initiateurs de cette opération de privatisation, la vente de Comanav à un opérateur mondial de cette envergure est la meilleure garantie pour la pérennité et le développement de l’entreprise dans un environnement de plus en plus concurrentiel et ouvert sur l’international. Pour Abdelaziz Talbi, directeur de la privatisation au ministère des Finances, grâce à cet adossement, Comanav pourra renforcer son marché et s’ouvrir sur d’autres opportunités de croissance sur le plan régional et international.

Rappelons que le prix concerne la privatisation de la totalité du capital, y compris les 23,6% des parts détenues par BMCE Bank. Selon nos informations, le chèque de la cession sera réparti de la manière suivante:

Le ministère des Finances et de la Privatisation remettra à la CDG la part qui lui revient du produit de la vente à hauteur de sa participation. Ce n’est pas le cas pour les autres établissements publics, puisque l’argent sera versé au budget. D’ailleurs, la moitié de cette enveloppe tombera dans l’escarcelle du Fonds Hassan II pour le développement économique et social.

Il est à rappeler que pour mieux préparer la privatisation, le ministère a mené plusieurs actions en parallèle comme la fusion entre la Comanav et sa filiale Limadet ou la création du concurrent de la Sodep (ex-Odep).

Selon les prévisions, le volume des affaires dans ce secteur connaîtra une augmentation significative. Ses perspectives de croissance seront possibles avec la réforme portuaire et la montée en charge du complexe portuaire Tanger Med. Comanav en profitera puisqu’elle y est déjà présente avec trois métiers: transport de passagers, de fret et les activités portuaires. Ce qui élargit son spectre d’intervention.

--------------------------------------------------------------------------------

Comanav et Tanger Med

L’activité cargo est une opportunité de croissance considérable pour la Comanav, estime le ministère des Finances. En effet, l’entreprise dessert des lignes régulières cargo en Méditerranée et sur l’Atlantique ainsi que des lignes occasionnelles sur l’Afrique de l’Ouest et le Golfe persique. La compagnie a transporté en 2005 près de 1 million de tonnes de marchandises.

Par ailleurs, le second terminal à conteneurs du port Tanger Med, prévu pour 2008, permettra à Comanav de réaliser d’importants volumes de trafic et d’offrir une forte capacité en manutention portuaire, indiquent les experts du ministère. Ces derniers précisent que les activités portuaires de Comanav au sein de Tanger Med et du port de Casablanca représentent des rentabilités internes respectives de 16 et 12%.

Marseille,04 11 2007
Redaction
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |