Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

En France, 58 milliards d'euros d'investissements étrangers ont créé 40 000 emplois en 2006

Jamais les investissements étrangers en France n'avaient créé autant d'emplois qu'en 2006 : les 58,4 milliards d'euros venus d'outre-frontières pour financer 665 projets ont contribué à l'embauche ou au maintien dans leur emploi de 39 998 salariés, comme l'ont annoncé Christine Lagarde, ministre délégué au commerce extérieur, et Philippe Favre, président de l'Agence française pour les investissements internationaux (AFII), mercredi 28 février.

Ces bons résultats tombent à point nommé pour valider le discours du gouvernement selon lequel la France tire son épingle du jeu de la mondialisation, malgré les délocalisations. Ils donnent à l'opposition de gauche des arguments pour défendre la pertinence d'un modèle français souvent décrié pour son droit du travail tatillon et sa fiscalité lourde.

A quoi est due la progression de 32,7 % du nombre des créations d'emplois comptabilisés par rapport à 2005 ? Vraisemblablement à l'amélioration de la croissance mondiale et à la situation de la France au coeur d'un marché européen de 470 millions de consommateurs. " C'est aussi le résultat d'un travail en profondeur mené depuis la création de l'APII en 1992 par les gouvernements successifs, ajoute Mme Lagarde, tout autant que le fruit des 130 mesures que nous avons adoptées pour améliorer l'attractivité de la France."

Créations de sites

La prépondérance des investisseurs européens se renforce dans ces créations d'emplois (64,6 %) devant les nord-américains (27,2 %). Par pays, le classement place en tête les Etats-Unis (23,8 % des emplois créés), puis l'Allemagne (16,4 %), le Royaume-Uni (10,6 %) et une surprenante Suède (8,9 %) qui a multiplié les projets grâce à Ikea, Renault Trucks, la filiale de Renault, et les centres d'appel de Transcom. La Chine a progressé au septième rang (3,9 %).

Les investissements étrangers se sont répartis entre des créations de sites (36,1 % des emplois créés), des extensions (40,2 %) et des reprises d'entreprises en difficulté (20 %). Ces deux dernières catégories d'investissements ont permis de maintenir 3 432 emplois dans 17 projets.

Bonne nouvelle pour un pays qui voit se fragiliser son tissu industriel, les capitaux étrangers confirment leur nouvel intérêt pour le secteur manufacturier qui draine 63,5 % des créations d'emplois. "Dans un pays où la main d'oeuvre n'est pas donnée, ce choix traduit une reconnaissance de la productivité française", commente M. Favre, qui se réjouit de la forte progression des projets dans la recherche-développement et dans les secteurs à forte intensité technologique, dont l'usine de vaccins de GSK à Saint-Amand-les-Eaux (Nord) est un bon exemple.

Les 66 pôles de compétitivité français, dont 16 internationaux, ont joué un rôle dans le choix de la destination par les investisseurs. "Aux Etats-Unis, explique Mme Lagarde, on nous dit que ces pôles intéressent parce qu'ils ressemblent à des structures connues chez eux et au Qatar, qu'on en a entendu parler en bien". Le crédit d'impôt-recherche semble avoir conforté cet engouement confirmé en Provence-Alpes-Côte-d'Azur (PACA) où les emplois créés ont été multipliés par deux grâce à Eurocopter, Iter, Semiconducteurs, Campbell ou Amadeus.

Six régions françaises ont concentré les deux-tiers des créations d'emplois. L'Ile-de-France (22,5 %) est en baisse, tout comme Rhône-Alpes (10,4 %), alors que PACA (9,4 %), Nord-Pas-de-Calais (7,1 %) et Midi-Pyrénées (6,9 %) et la Bretagne (5,4 %) améliorent leur attractivité.

La forte augmentation des créations d'emplois devrait apaiser le sénateur (UMP) Philippe Marini. Dans un rapport publié en juillet 2006, il avait critiqué la campagne "Image de la France", en raison de son coût (13,5 millions d'euros, soit 51 % des crédits de l'AFII) et de son "efficacité incertaine".

L'année 2007 ne devrait pas être aussi fructueuse que 2006 pour cause d'élections présidentielle et législative qui poussent les décideurs à l'attentisme. "Mais le flux reprendra, prédit Mme Lagarde, à condition que nos prélèvements fiscaux et sociaux ne soient pas alourdis et que notre droit du travail et notre formalisme administratif continuent à être assouplis, pour répondre aux besoins manifestés par les investisseurs étrangers."

Marseille,03 12 2007
Rédaction
Le Monde.fr
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |