Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Rencontre sur la coopération décentralisée maroco-française

Des élus de la région Tanger-Tétouan et leurs homologues français de la région provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) se sont rencontrés, lundi à Tanger, pour débattre des outils de coopération du Programme d'accompagnement du processus de décentralisation (Pad-Maroc).

Le Pad-Maroc, qui érige les collectivités locales des deux pays en principaux acteurs de coopération, a été conclu en 2004 entre le Maroc et la France. Doté d'une enveloppe budgétaire de 11 millions d'euros, le programme, étalé sur 4 ans, a, pour objectif, d'appuyer le processus de décentralisation initié au Maroc et le faire profiter de l'expérience française.

Le programme se décline en trois composantes dédiées à l'amélioration du cadre des relations entre les services de l'Etat et les collectivités locales, l'adaptation de l'offre de formation destinée aux élus et cadres des collectivités locales et au renforcement des capacités de maîtrise d'ouvrages des collectivités locales marocaines.

La rencontre de Tanger a, particulièrement, porté sur le troisième volet avec la présentation du ''laboratoire des maîtrises d'ouvrages locales''. Il s'agit d'un dispositif expérimental pour la réalisation de projets élaborés et conduits en partenariat entre des collectivités marocaines et françaises.

Le fonds mobilisé dans le cadre de ce dispositif est destiné à financer uniquement les projets de coopération participant au processus de décentralisation marocain et au renforcement de la bonne gouvernance.

Après un appel à projets, le comité de sélection a retenu six projets impliquant 12 communes urbaines marocaines et françaises et financés par le Pad à hauteur de 1,35 million euros.

Evoquant la coopération Nord Sud, le vice-président de la région Paca, Dieux Jean-Louis a reconnu que le projet de partenariat euro-méditerranéen initié en 1995 n'a pas abouti à des avancées significatives.

Dans la perspective de l'ouverture d'une zone de libre échange en 2010 entre l'UE et les pays riverains de la méditerranée, une démarche de coopération euro-méditerranéenne est pourtant plus que jamais nécessaire pour opérer un rééquilibrage économique de l'Europe vers le Sud, a-t-il soutenu.

Le responsable français a rappelé que sa région s'engage volontiers en faveur de cet objectif à travers des accords de coopération décentralisée avec une quinzaine de territoires étrangers.

Il a qualifié, à cet égard, l'accord de coopération conclu avec la région de Tanger-Tétouan d'exemplaire dans son esprit, sa mise en œuvre et ses réalisations concrètes.
Et de rappeler quelques projets réalisés avec succès dans le cadre de cette coopération.

Dans le volet environnement, M. Dieux a cité les projets concernant le parc naturel de Bouhachem, le réaménagement de l'oued Martil, et le développement durable des Marais de Larache.

Au sujet de l'appui à l'administration territoriale, le responsable a évoqué les programmes de formation organisés par des établissements spécialisés de la région Paca au profit d'élus et cadres territoriaux de la région Nord.

Le responsable du conseil élu de la Paca a assuré que le volet économique devrait s'imposer comme troisième axe fort de cette coopération dans les années à venir. Et d'affirmer qu'une telle orientation de cette coopération décentralisée répond aux besoins de la région Tanger-Tétouan, qui aspire à s'ériger en pôle économique majeur du Royaume.

De leur côté, les présidents de la commune urbaine de Tanger et du Conseil de la région Tanger-Tétouan se sont félicités des excellents résultats du programme Pad-Maroc, expliquant ce succès par le choix des deux pays pour la décentralisation comme moyen de développement et de gestion du territoire.

Les projets de coopération initiés entre les deux régions se distinguent aussi par une forte implication de la société civile, ce qui offre de meilleures garanties quant à l'aboutissement des actions entreprises, ont-ils relevé.

Le wali directeur général des collectivités locales au ministère de l'Intérieur, Noureddine Boutayeb a relevé, pour sa part, que le programme Pad-Maroc s'inscrit en parfaite harmonie avec les recommandations de la rencontre d'Agadir sur les collectivités locales, qui accordent une importance de premier ordre à la décentralisation.

La région Tanger-Tétouan, qui connaît actuellement une grande dynamique économique, est la mieux placée pour bénéficier des projets de coopération de ce programme visant le renforcement des compétences des collectivités locales pour une meilleure gouvernance, a-t-il affirmé.

Outre l'expérience Tanger-Tétouan, les participants à cette rencontre ont traité du bilan de la coopération décentralisée des communes urbaines Agadir-Nantes Métropole et Marrakech-Marseille.

Ont pris part à cette rencontre le wali de la région de Tétouan, Driss Khazani, le consul général de France à Tanger, des élus de la région et des représentants du tissu associatif.

Marseille,03 05 2007
Redaction
Maghreb Arabe Presse
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |