Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Syrie : Des sociétés privées appelées à gérer de nouvelles zones franches

L’Organisation générale des zones franches (The General Organization for Free Zones (GOFZ)) prévoit, en association avec des partenaires privés, de construire et de gérer de nouvelles zones franches, selon le directeur général de l’organisation, Ahmad Abdel Aziz.

Parmi les partenaires potentiels de la GOFZ figure la zone de franche de Jebl Ali, basée à Dubaï, al-Aqeelah du Koweït, des zones franches tunisiennes et des investisseurs iraniens.
Il existe actuellement sept zones franches en Syrie, toutes construites et gérées par la GOFZ. Leur nombre devrait augmenter à huit avant la fin de l’année lorsque les travaux de Ya’roubieh, au nord-est du pays, seront achevés.

Dans un entretien à The Syria Report, M. Abdel Aziz a affirmé que la GOFZ est actuellement en train d’étudier les différentes options sur la façon dont elle s’associera à des investisseurs privés pour établir de nouvelles zones franches. L’une des options est de collaborer sur la base d’un contrat BOT (Built Operate and Transfer), une autre serait de créer des coentreprises (joint-venture) entre la GOFZ et les partenaires privés.

Selon les chiffres publiés par la GOFZ, la valeur totale des produits échangés avec les zones a atteint 206 milliards de livres syriennes en 2006 (4 milliards de dollars), en hausse de 30,4 % par rapport à l’année précédente où le montant s’était élevé à 158 milliards de livres. Les entreprises établies dans les zones peuvent vendre sur le marché syrien, tout en se conformant aux régulations et aux standards d’importation syriens.

Toutefois, les industriels de la zone peuvent contourner certaines restrictions sur les importations en Syrie. Ils sont autorisés à exporter des biens normalement interdits et figurant sur la liste noire, à condition que la valeur de ces biens ne représente pas plus de 25 % de la production totale.

Début février, quelque 932 établissements de différents secteurs opéraient dans les zones franches, dont sept banques, 812 sociétés commerciales, 82 industriels et 30 entreprises de services. Ces sociétés emploient environ 22 000 salariés.

Le capital cumulé investi dans ces zones a plus que doublé ces cinq dernières années, pour s’élever à 15 milliards de dollars en 2006, en hausse de 15,4 % par rapport aux 13 milliards de dollars atteints en 2005.

Marseille,03 05 2007
Rédaction
L'Orient-Le Jour
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |