Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

L'Algérie livrera 9 milliards de m3/an de gaz à l’Italie en 2008

· Le contrat démarre en 2008
· La construction de Medgaz confiée à cinq entreprises multinationales


Sonatrach, l’entreprise algérienne d’hydrocarbures, a annoncé le 18 février avoir signé à Milan (Italie) deux accords à «long terme» de vente de 3 milliards de m3/an de gaz naturel à l’Italie, à partir de 2008, ainsi qu’une «livraison additionnelle» de 6,5 milliards de m3/an à partir de la même date. Sonatrach qui a annoncé cette signature dans un communiqué, n’a pas donné de précisions sur la durée exacte de ce contrat à long terme. Elle a précisé que l’approvisionnement de l’Italie sera renforcé, à partir de 2008, par la livraison de 6,5 milliards de m3 de quantités additionnelles à travers l’exécution de ces deux accords mais aussi grâce à des contrats déjà signés avec les compagnies Edison, Mogest, Begas, et World Energy dans le cadre de la première phase de l’extension de la capacité du gazoduc algéro-italien TransTunisian pipeline company. Concernant les deux accords signés dimanche dernier, le premier (entre Sonatrach et la compagnie italienne de l’électricité Enel), porte sur un volume d’un milliard de m3/an, selon cette source. Les deux entreprises, partenaires dans le projet de gazoduc Algérie-Sardaigne (Galsi) avaient déjà signé, en novembre 2006, un accord pour la livraison de 2 milliards de m3 de gaz algérien par an à travers ce gazoduc. Le second accord, entre Sonatrach et une de ses propres filiales, porte sur la «commercialisation directe» de 2 milliards de m3 de gaz naturel sur le marché italien. L’Italie est le principal marché d’exportation de gaz naturel de Sonatrach avec un volume de plus de 27 milliards de m3 par an.

Par ailleurs, la construction de Medgaz, le gazoduc transméditerranéen qui doit acheminer du gaz algérien en Espagne, a été confiée à cinq entreprises multinationales, a annoncé vendredi dernier l’agence algérienne APS. Il s’agit des entreprises japonaises Mitsui et Sumitomo, de la britannique Rolls Royce, de l’italienne Saipem et du consortium hispano-français Tecnicas Reunidas-Amec Spie, a précisé l’APS. L’ouvrage, dont le coût total est estimé à 900 millions euros, doit entrer en service en 2009, avec une capacité initiale de transport de 8 milliards de m3 par an, qui pourra être augmentée à 16 milliards de m3/an à terme. Il reliera Beni-Saf (ouest de l’Algérie) à Almeria (Espagne). Les travaux, qui ont déjà commencé en Algérie, doivent s’accélérer en 2007, avec la construction du tronçon sous-marin du gazoduc, long de 200 km.

--------------------------------------------------------------------------------

Adjudicataires

Avec 36%, la compagnie publique algérienne d’hydrocarbures Sonatrach est majoritaire dans le capital de Medagz, suivie par les sociétés espagnole Cepsa et Iberdrola (20% chacune), par l’italienne Endesa et par Gaz de France (12% chacune). «Les adjudicataires sont spécialisés dans ce type d’infrastructures, emploient les technologies les plus avancées et ont acquis une vaste expérience dans des projets similaires», souligne le communiqué de Medgaz, cité par l’APS. Mitsui et Sumitomo fourniront les 226 km de tuyaux en acier au carbone à haute résistance du gazoduc, Rolls Royce fabriquera et installera les trois compresseurs de la station qui élèveront la pression du gaz depuis la côte algérienne afin d’assurer sa traversée jusqu’en Espagne via la Méditerranée. La pose du tronçon sous-marin sera effectuée par l’entreprise italienne Saipem, et la station de compression, ainsi que le terminal de réception en Espagne, seront réalisés par le consortium hispano-français Técnicas Reunidas- Amec Spie.

Marseille,02 26 2007
Rédaction
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |