Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Délocalisation de services: Casashore acte I

· Un cadre fiscal incitatif et coûts d’exploitation minimisés

Le Maroc a choisi de faire de l’off-shoring ou délocalisation de services, un des axes majeurs de son développement économique.

Le projet Casashore, un business parc dédié aux activités de Business process et information technology offshoring (BPO/ITO), mené en partenariat avec CDG, via sa filiale CDG Développement, le ministère de l’Industrie et la ville de Casablanca, en est l’illustration (cf. L’Economiste du 6 février). Pour le succès commercial du parc (plus de 350.000 m² de bureaux et de services), la société gestionnaire (Casashore S.A.) offre une promotion de valeur articulée autour des avantages consolidés sur quatre volets: infrastructures et services, pool ressources humaines, cadre de travail et avantages fiscaux.

Sur ce dernier point, les entreprises qui vont s’installer sur le parc vont bénéficier d’une fiscalité avantageuse et des aides gouvernementales spéciales. Objectif: «réduire les frais de fonctionnement et offrir des coûts de sortie 50 à 60% moins chers qu’en Europe», affirme Mohamed Ali Ghannam, PDG de Casashore. En plus des coûts du loyer (90 DH/m², pour la première tranche) et de télécoms très attractifs, Casashore promet une série d’incitations pour, dit-on, «garantir des conditions de compétitivité intéressantes aux entreprises» éligibles (exportatrices). Entre autres incitations, un taux d’IR effectif à 20%, une participation aux coûts de la formation des recrues marocaines sur les 3 premières années d’embauche à hauteur de 50.000 à 75.000 DH en fonction des profils, un IS à 0% pendant les 5 premières années de fonctionnement et un abattement fiscal de 50% par la suite et des droits de douane avoisinant les 2,5%.

Pour Naïm Temsamani, directeur général de Casashore, «l’attractivité du parc, situé à mi-chemin entre l’aéroport Mohammed V et le centre-ville, est d’autant plus renforcée grâce à sa proximité du centre d’affaires casablancais, mais surtout grâce à ses infrastructures hautement technologiques». Un hic cependant: la question de l’accessibilité du site. Même si du côté de la direction générale, on rassure que «des réflexions sont menées avec des prestataires de services de transport et responsables de la ville concernés par ce sujet». En ce qui concerne les télécommunications, on met en avant le mémorandum d’entente signé avec Wana, pour la mise en place de la boucle télécoms du parc. En plus de l’engagement technique du troisième opérateur national, le deal entre les deux partenaires porte sur la réduction des coûts de communication. Ainsi, les locataires du parc payeront jusqu’à 30% moins chers que les prix du marché. Cerise sur le gâteau, Casashore prévoit un guichet administratif unique pour une interaction avec les principaux organismes publics.

Marseille,02 15 2007
Rédaction
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |