Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Conférence Ministérielle Euro-Méditerranéenne : "Renforcer le rôle des femmes dans la société"

Les ministres de l’UE et des pays méditerranéens partenaires se sont rassemblés à Istanbul, en Turquie, pour une première conférence ministérielle euro-méditerranéenne autour du thème “Renforcer le rôle des femmes dans la société.” Réunis par un même engagement à l’échelon international, régional et national, les ministres sont convenus d’œuvrer au sein d’un cadre d’action commun afin de renforcer le rôle des femmes dans les sphères politique, civile, sociale, économique et culturelle, et de lutter ensemble contre la discrimination dont elles sont victimes.

Les ministres euro-méditerranéens ont souligné que la participation égale des femmes et des hommes dans tous les domaines de la vie constitue un élément clé de la démocratie. À ce propos, ils ont rappelé que seule l’inclusion de tous les citoyens et une action résolue pourront permettre aux femmes de la région de réaliser leurs ambitions et leurs aspirations. L’objectif final étant, en définitive, de contribuer à atteindre les objectifs qui sous-tendent la déclaration de Barcelone : la création d’un espace commun de paix, de stabilité et de prospérité dans la région méditerranéenne.

Au cours de la conférence, les ministres ont indiqué que les partenaires euro-méditerranéens intégreraient les droits politiques, civils, sociaux, économiques et culturels des femmes dans leur dialogue, y compris dans le cadre des accords d’association, des plans d’actions de la politique européenne de voisinage et dans les projets et programmes de l’UE. Les ministres ont souligné la nécessité de renforcer également le dialogue et la coopération entre les acteurs gouvernementaux et non-gouvernementaux de la région euro-méditerranéenne.

Tous les partenaires euro-méditerranéens se sont engagés à mobiliser des ressources financières pour soutenir la mise en œuvre de ce cadre d’action. Ces contributions nationales seront complétées par l’Union européenne, qui fournira les ressources nécessaires à la mise en œuvre de ce dispositif à l’échelon national et régional. Ces ressources incluent l’assistance technique et financière au titre de l’ENPI (Instrument européen de voisinage et de partenariat), de la FEMIP et d’autres instruments financiers spécifiques ou assurée grâce aux contributions bilatérales des États membres de l’UE.

Il a été convenu que les partenaires euro-méditerranéens adopteraient une approche globale, reposant sur trois priorités interdépendantes et indissociables : les droits politiques et civils des femmes ; leurs droits sociaux et économiques et le développement durable ; et les droits des femmes dans la sphère culturelle ainsi que le rôle des communications et des moyens de diffusion de masse. Tous les pays poursuivront cet objectif de renforcement du rôle des femmes en intégrant le plein exercice des droits fondamentaux des femmes et en prenant en compte les besoins des femmes dans tous les programmes, projets et autres activités concernées du Partenariat euro-méditerranéen. Des mesures spécifiques en faveur des femmes seront par ailleurs soutenues.

Les ministres euro-méditerranéens les ministres se sont mis d'accord sur un cadre d'action commun à mettre en œuvre au cours des cinq années à venir pour renforcer le rôle des femmes dans les domaines politiques, civils, sociaux, économiques et culturels, pour combattre également la discrimination. Ce plan d'action est subdivisé en trois parties:

1. Droits politiques et civils des femmes
Les partenaires euro-méditerranéens prendront les mesures suivantes:
- Permettre la mise en œuvre intégrale et effective des engagements internationaux, régionaux et nationaux traduits dans les faits par des réformes législatives et politiques, relatives aux droits fondamentaux des femmes, notamment de la convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW) et de son protocole facultatif.
- Garantir la protection de femmes en cas de violation de leurs droits fondamentaux ;
- Assurer que les autorités en charge de l'application du droit mettent en œuvre la législation de droits de la femme ;
- Fournir aux femmes et aux hommes une égalité d'accès à la justice à tous les niveaux ;
- Promouvoir une participation plus active des femmes à tous les niveaux où se prennent les décisions politiques, dans les pouvoirs exécutif et judiciaire, notamment en renforçant leur présence, à part entière et sur un pied dans les élections.
- Renforcer le rôle des organisations de la société civile, en particulier les organisations des femmes ;
- Combattre toutes les formes de violence contre les femmes, particulièrement liées à la violence domestique, la traite des êtres humains, des pratiques traditionnelles et la violence nuisibles à l'égard des femmes migrantes.

2. Droits économiques et sociaux des femmes et développement durable
Les partenaires euro-méditerranéens prendront les mesures suivantes:
- Créer l'égalité des chances et la suppression des obstacles à l'accès des femmes au travail ;
- S'assurer que les femmes reçoivent une égalité de traitement et promouvoir leurs droits dans les systèmes de sécurité sociale et les services de santé ;
- S'assurer que les femmes puissent bénéficier d'un meilleur accès à l'éducation et à la formation professionnelle à tous les niveaux. Mettre en place les incitations pour les familles, particulièrement dans les zones rurales, pour envoyer des filles à l'école. Promouvoir les cours de formation professionnelle et technique spécifiques pour les femmes. Assurer la participation des femmes dans le système nouvellement établi de bourses pour les étudiants et de subventions à la mobilité destiné au personnel de l'enseignement supérieur. Réduire de moitié l'analphabétisme féminin d'ici 2010, lancer des campagnes d'alphabétisation visant particulièrement les femmes rurales et pauvres ;
- Promouvoir les services de soins et de garde accessibles aux enfants ;
- Promouvoir l'esprit d'entreprise des femmes.

3. Droits des femmes dans le domaine culturel et rôle de la communication et des medias :
Les partenaires euro-méditerranéens prendront les mesures suivantes :
- Améliorer la participation des femmes dans les échanges culturels et dans le dialogue interculturel ;
- Promouvoir l'égalité et lutter contre la discrimination entre les filles et les garçons dans l'enseignement et soutenir l'accès effectif des femmes aux sciences et technologies liées aux TIC ;
- Encourager une représentation équilibrée et non stéréotypée des femmes dans les médias et dans les produits artistiques

Les partenaires euro-méditerranéens ont invité le Comité euro-méditerranéen à convoquer, au moins une fois par an, une réunion Euromed ad hoc d'experts, réunissant des hauts fonctionnaires afin de faire le bilan de la mise en œuvre des mesures contenues dans les conclusions ministérielles et d'en informer les ministres d'affaires étrangères lors d'une conférence euro-méditerranéenne annuelle. Une conférence ministérielle euro-méditerranéenne complémentaire pour examiner les progrès accomplis dans la mise en œuvre du cadre de l'action aura lieu en 2009.

Au cours de la 8ème Conférence euro-méditerranéenne des ministres des affaires étrangères, qui s’est déroulée les 27 et 28 novembre 2006, les ministres se sont félicités des résultats de cette première conférence ministérielle et dans leurs conclusions, ils ont appelé à ce qu’elles soient totalement mises en œuvre afin de promouvoir la participation à part entière des femmes à la vie économique, politique, civile, sociale et culturelle de la région euro-méditerranéenne. Les ministres ont pris bonne note des propositions formulées lors du forum civil de Marrakech sur l’égalité entre les femmes et les hommes. Ils ont également encouragé les acteurs de la société civile, notamment via la plateforme non-gouvernementale Euromed, à continuer leur coopération avec les institutions du partenariat, afin de renforcer leur participation dans tous les domaines.

Les conclusions ministérielles peuvent être consultées sur: http://ec.europa.eu/comm/external_relations/euromed/women/docs/index.htm
Les conclusions de la réunion de Tampere peuvent être consultées sur:
http://ec.europa.eu/comm/external_relations/euromed/conf/tampere/2006_tampere_conclusions.pdf

Bruxelles,12 12 2006
Rédaction
Union Européenne
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |