Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Prodi en Algérie pour nouer un partenariat « stratégique »

Le président du Conseil italien Romano Prodi est attendu aujourd’hui à Alger pour une visite de vingt-quatre heures, destinée à sceller un partenariat « stratégique » avec l’Algérie.

La visite de Prodi « est la démonstration la plus évidente de l’affirmation par le gouvernement italien du caractère stratégique de la relation qui lie l’Italie à l’Algérie », a affirmé le secrétaire d’État italien au Commerce extérieur Mauro Agostini, venu fin octobre à Alger préparer le séjour du président du Conseil italien.

Au menu des conversations de M. Prodi figurent notamment les questions énergétiques et la conclusion d’un « mémorandum d’entente », prévoyant un mécanisme financier d’aide italienne au développement des PME en Algérie.

L’Italie, dont l’économie est largement fondée sur son réseau de PME, veut faire bénéficier l’Algérie de son expérience dans ce domaine.

Selon l’ambassadeur d’Italie en Algérie, Giovanni Batista, la mission a été confiée à Simest, une agence financière de statut public, dont l’actionnaire de référence est une banque privée. Elle doit coopérer avec des organismes du ministère algérien des Finances.

M. Prodi doit rencontrer demain le président Abdelaziz Bouteflika et aujourd’hui le chef du gouvernement algérien Abdelaziz Belkhadem.

L’Italie et l’Algérie veulent par ailleurs accélérer la réalisation du gazoduc sous-marin Galsi devant relier vers 2009 l’Algérie à la Sardaigne. « J’espère que les travaux de construction de Galsi commenceront l’année prochaine », a dit l’ambassadeur d’Italie.

Une délégation algérienne doit se rendre à Rome avant la fin de l’année pour discuter des modalités de réalisation de cet ouvrage long de 940 kilomètres avec une capacité de transport de 8 milliards de m3/an.

Elle doit également discuter de la possibilité pour la compagnie publique algérienne d’hydrocarbures Sonatrach de prendre des parts dans des projets de terminaux de regazéification comme elle le fait déjà en Grande-Bretagne et en Espagne.

Les échanges commerciaux entre les deux pays, nettement en faveur de l’Algérie, doivent atteindre 10 milliards de dollars en 2006, selon les sources italiennes.

Au cours des neuf premiers mois de l’année en cours, ils étaient de 7,6 milliards de dollars. Ils se sont montés à 2,5 milliards de dollars en 1998.

Les exportations algériennes sont constituées essentiellement d’hydrocarbures, notamment de gaz. L’Italie importe 98 % de ses besoins en gaz.

Les investissements directs italiens en Algérie s’élèvent, en 2006, à 6 milliards de dollars, selon les statistiques italiennes. Ils ont doublé en 2005-2006 par rapport à la période précédente.
Pour rééquilibrer ces échanges, l’Italie veut participer au processus de privatisation en cours en Algérie au « cas par cas », indique-t-on dans les milieux d’affaires italiens.

Beirut,11 14 2006
Rédaction
L'Orient le Jour
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |