Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Des musulmanes du monde entier se mobilisent à Barcelone contre une « lecture machiste » du Coran

Religion - Ouverture d'un congrès international de « féminisme islamique »

Le combat de musulmanes contre « la lecture machiste » du Coran a dominé hier les débats à l'ouverture du congrès international de « féminisme islamique » à Barcelone. Ce congrès s'inscrit dans la lignée du premier de ce type qui s'était également tenu à Barcelone et qui s'était conclu par un « jihad pour l'égalité des genres ».

Ouverte sur les hauteurs de Barcelone, cette conférence réunit de nombreuses femmes venues des quatre coins du globe, notamment du Pakistan, Iran, Mexique, Soudan, mais aussi de Grande-Bretagne, France, Allemagne, Pays-Bas, Italie, Grèce, Norvège, Maroc, Tunisie, Algérie et États-Unis. Voilées ou pas, certaines arborant des tenues traditionnelles, elles expliquent pour la plupart avoir fait « un long voyage » pour « échanger leurs expériences », « entendre et apprendre » et pour « revenir dans leur pays », où elles « communiqueront à d'autres femmes ce qu'elles auront appris ».

Les tenantes de ce mouvement, des femmes instruites qui ont relu le Coran, estiment que l'islam ne doit pas justifier des pratiques faisant des femmes des êtres inférieurs, car les hommes détiennent le contrôle exclusif de l'interprétation du Coran.

Ce congrès a notamment pour « finalité de soutenir des femmes qui se battent pour la reconnaissance de leurs droits dans le cadre de l'islam », et s'élève « contre la suprématie des hommes installée depuis longtemps », a ainsi déclaré Mansur Escurado, président de la Junta Islamica d'Espagne, une association musulmane espagnole, soulignant que ce mouvement avait « pris de l'ampleur au cours des dernières années ».

Il doit permettre en outre d'analyser « des sujets fondamentaux comme la charia qui impose des codes de la famille discriminatoires, la polygamie, les droits sexuels », mais aussi le « rôle intellectuel des femmes », a expliqué un des principaux organisateurs de la réunion, Abdennur Prado.
Pour la majorité des femmes présentes au congrès, la tâche risque d'être titanesque.
« La libération des femmes est aussi un combat pour l'humanité », explique une Pakistanaise, vêtue d'une tenue noire ornée de broderies de cachemire dorées.

« Nous vivons pour la plupart sous des règles qui ont été édictées en Arabie saoudite il y a des siècles et il y a encore trop de mollahs peu éclairés qui dirigent nos vies », a-t-elle précisé. Outre la désapprobation des hommes, les pionnières du « féminisme islamique » doivent également parfois subir le rejet, l'incompréhension ou la colère de leurs sœurs en islam. La conférence a été ponctuée par la prière du vendredi, journée sacrée pour les musulmans, qui a été dirigée par une Mexicaine, Amena al-Jerrican.

Beyrouth,11 14 2006
Rédaction
L'Orient le Jour
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |