Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Les séries télé à l’assaut des écrans arabes

Échos de Syrie
Les séries syriennes ont occupé une large part des programmes télévisés arabes durant le mois du ramadan.

En effet, la production télévisuelle syrienne a connu une croissance soutenue ces dernières années et se place désormais au deuxième rang après l’Égypte en termes de volume. Selon Imad al-Rifa’ï, président du Comité de l’industrie du film, affilié à la Chambre de l’industrie de Damas, 20 sociétés de production publiques et privées se partagent aujourd’hui le marché. En gros, ces sociétés ont produit entre 30 et 40 séries par an au cours des cinq dernières années. Les statistiques sur le secteur étant rares, il est difficile de mesurer la taille du marché ou son chiffre d’affaires annuel. Les séries syriennes se divisent principalement en trois catégories : les drames historiques, les comédies légères et les séries « sociales ».

Les drames historiques sont les plus coûteux et sont généralement vendus aux prix les plus élevés. Alors qu’en moyenne, les coûts de production des séries sociales ou comiques se situent entre 200 000 et 600 000 dollars, les drames historiques coûtent entre un et deux millions de dollars en raison des frais plus importants en termes d’employés, de costume et de décoration. La production de ces séries peut nécessiter jusqu’à 5 000 salariés. La plupart des producteurs programment leurs travaux en fonction du mois de ramadan, qui attire la plus large audience de l’année. Cette année, sur les 35 séries produites, 32 ont été diffusées au cours de ce mois. Les trois chaînes de télévision publiques en Syrie ont diffusé, à elles seules, 23 séries, alors que 40 % de la production totale a été vendue aux différentes chaînes satellitaires arabes. Selon l’Organisation arabe de la publicité (AAO), basée à Damas, les revenus publicitaires pour le seul mois de ramadan représentent entre 40 et 50 % des revenus annuels de la publicité sur les chaînes arabes.

Pendant le ramadan, le prix d’un épisode diffusé sur une base exclusive se situe entre 10 000 et 20 000 dollars, une série télévisée arabe s’étalant en moyenne sur 30 épisodes. Les droits non exclusifs sont vendus à 5 000 dollars par épisode, tandis que les prix hors ramadan varient entre 1 500 et 3 000 dollars.

Dans ce domaine, le principal concurrent de la Syrie reste l’Égypte, qui bénéficie d’un historique plus important, que ce soit en termes de séries ou de films.

Toutefois, même les pays du Golfe, principaux consommateurs de séries syriennes, ont commencé ces dernières années à produire leurs propres œuvres et même à les exporter.
Le gouvernement syrien, accusé par les producteurs de ne pas soutenir l’industrie, contrairement aux autorités égyptiennes, a décidé cette année de lancer une large campagne de promotion des œuvres syriennes. En 2005, l’AAO a investi 110 millions de livres syriennes, soit 2,2 millions de dollars, pour sponsoriser différentes productions télévisuelles publiques et privées.

En coopération avec :The syria report
editor@syria-report.com

Damas,10 24 2006
Rédaction
L'Orient le Jour
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |