Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

L'Algérie à la réunion ministérielle de l'Euromed en Finlande

Le processus de Barcelone abordé dans la missive de Chirac à Bouteflika.

Abordée dans la missive du président français, Jacques Chirac, à son homologue algérien Abdelaziz Bouteflika, la relance du processus de Barcelone constitue l'un des axes fondamentaux des liens entretenus par l'Algérie avec l'Europe.

Dans cette lettre rendue publique samedi dernier, la partie française, tout en se déclarant réjouie des «avancées» dans le dialogue mené entre l'Union européenne (UE) et l'Algérie, exprime «l'appui de la France» afin de «donner toute sa vigueur au processus de Barcelone [Euromed] qui vise à faire de l'espace euro-méditerranéen une zone de prospérité, de sécurité et de stabilité accrues».

Bien que le lien le plus fort reste la signature (avril 2002 à Valence en Espagne) par l'Algérie d'un accord d'association avec l'UE (entré en vigueur en septembre 2005 et devant déboucher sur une zone de libre-échange en 2017), le processus de Barcelone, aux côtés du dialogue dit des 5+5 auquel adhère également l'Algérie, reste axial. Dans le cadre de l'Euromed, l'Algérie assistera à un rendez-vous important le mois prochain sur le sol européen. Il s'agit de la réunion des ministres des Affaires étrangères, les 27 et 28 novembre prochain à Tampere (sud-est de la Finlande, présidente en exercice de l'UE), qui sera consacrée au suivi du Processus de Barcelone. Il est attendu que le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères, Mohamed Bedjaoui représente l'Algérie à ce rendez-vous.

Au cours de la réunion Euromed (forum qui se tient tous les 18 mois), les chefs de diplomatie de l'Union européenne (UE) et les partenaires du Bassin méditerranéen (Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Syrie, Tunisie, Turquie et l'Autorité palestinienne), vont se pencher sur les sujets d'actualité du partenariat Euro Méditerranée.

Le dialogue interculturel, la nouvelle politique de voisinage de l'UE et les questions de financement et les méthodes de travail du partenariat Euro-Méditerranée, ainsi que l'examen des résultats des réunions ministérielles consacrées aux questions industrielles, d'environnement et d'égalité, sont autant de thèmes au programme lors de cette réunion informelle. Selon une récente enquête de la Commission européenne (publiée la semaine dernière) la majorité des Européens estime que, contrairement à des pays partageant une frontière terrestre avec le bloc européen (pays de l'Est, notamment la Russie, l'Ukraine et le Belarus), les pays du pourtour de la Méditerranée, qui font partie de la «politique de voisinage» de l'UE, ne sont pas considérés comme des

voisins ! «Ainsi, le Maroc n'est un voisin que pour 32% des Européens, la Tunisie pour 28% et l'Algérie pour 22%», conclut-on à travers cette enquête.

Ce résultat d'enquête va en droite ligne avec, par exemple, les propos du Français Nicolas Sarkozy qui a récemment souligné qu'il est temps de «faire face honnêtement à la question des frontières de l'Europe». Si, pour lui, la Norvège, la Suisse et les pays balkaniques font «clairement partie de l'Europe», les autres pays voisins, relève-t-il, «euro-asiatiques et méditerranéens sont clairement "non- européens" et leur droit à adhérer à l'UE est "discutable"». En direction de ces derniers pays, Nicolas Sarkozy déclare être «en faveur des partenariats préférentiels».

Début octobre 2006 au Luxembourg, les 25 membres de l'UE ont convenu de renforcer le contrôle des frontières du sud de l'Europe, tant en Méditerranée que dans l'océan Atlantique (îles Canaries notamment où le flux de migrants ouest-africains est grand), en vue de lutter en commun contre les flux migratoires illégaux.

Il est à souligner, enfin, que la participation de l'Algérie est aussi attendue -probablement par le biais de personnalité(s) de haut niveau- le 21 novembre prochain, soit une semaine avant la réunion ministérielle de l'Euromed en Finlande, à un sommet euro-méditerranéen sur l'investissement qu'abritera Marseille (sud de la France).

Sur le thème «risques et opportunités d'investissement dans la zone Euromed», l'édition 2006 de l'«Euro-Mediterranean Business Summit» devrait voir l'Algérie représentée par une personnalité de haut niveau en plus d'une délégation comprenant notamment des hommes d'affaires et chefs d'entreprise nationaux.

Alger,10 24 2006
Rédaction
Allafrica
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |