Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Rapport FMI - Pas assez d’échanges intermaghrébins

· Le FMI insiste sur la consolidation des échanges entre les 5 pays du Maghreb
· Objectif: «Créer un marché de 80 millions de consommateurs»


«La consolidation des échanges commerciaux et la libéralisation du commerce entre les 5 pays maghrébins les aideraient à faire face à leurs principaux défis.

Ceux-ci consistent à améliorer les perspectives de croissance et à réduire le chômage».
Dans son dernier rapport sur la région du Maghreb, le Fonds Monétaire International (FMI) note qu’une coopération régionale accrue et une libéralisation du commerce permettraient aux pays maghrébins de tirer le maximum de profits de leur intégration avec l’Europe et le reste du monde.

De plus, «le développement du commerce régional au Maghreb aiderait à créer un marché régional de plus de 80 millions de consommateurs, et à attirer ainsi de nouveaux investissements», indique le rapport. Ses auteurs expliquent que «le fait de donner aux investisseurs étrangers établis dans un pays maghrébin un accès direct et facile à tous les autres pays du Maghreb incitera d’autres investisseurs à s’installer dans la région». Ce rapport souligne également les avantages que les pays de la région tireraient de la promotion de leurs échanges commerciaux en raison de la complémentarité de leurs structures économiques.

Les rédacteurs rappellent que l’Algérie, la Libye et plus récemment la Mauritanie sont des pays exportateurs de pétrole et de gaz ayant une demande croissante d’importation, alors que les économies du Maroc et de la Tunisie sont plus diversifiées. Les experts du FMI se sont aussi intéressés aux blocages qui empêchent le développement d’un commerce régional. «Durant la dernière décennie, les pays du Maghreb ont consolidé leur intégration commerciale dans l’économie mondiale, y compris dans le cadre d’accords d’association entre l’Union Européenne et le Maroc, l’Algérie et la Tunisie». Toutefois, ajoutent les experts du FMI, en raison des barrières tarifaires et non tarifaires au commerce régional, seule une petite part des échanges commerciaux de ces pays est réalisée avec leurs voisins immédiats au Maghreb.

Concernant les perspectives économiques pour toute la région du Moyen-Orient et d’Asie centrale, le FMI table sur une conjoncture positive à court terme.
En revanche, souligne ce document, «il est nécessaire de prendre des mesures visant à renforcer la capacité d’adaptation face aux risques d’évolution défavorable». «L’économie de la région Moyen-Orient et Asie centrale reste dynamique, en dépit des problèmes de sécurité auxquels se heurtent certains pays et du récent revirement du prix des actifs». L’expansion de la région continue à dépasser la croissance mondiale et devrait atteindre en moyenne 6,7% en 2006 et 2007, taux similaire à celui des trois dernières années.

--------------------------------------------------------------------------------

Réforme douanière

SELON le rapport du FMI, les pays du Maghreb ont convenu de tenir une série de conférences annuelles de haut niveau, en coopération avec le FMI. Objectif: examiner les moyens de promouvoir le commerce intermaghrébin.
Durant la première conférence tenue à Alger en novembre 2005, les pays ont adopté un programme de travail visant notamment l’harmonisation des réglementations commerciales liées à l’application des accords de libre-échange ainsi que la simplification et la réduction des tarifs douaniers.
Ce programme vise aussi la réforme des systèmes douaniers, l’amélioration des systèmes de paiement et des infrastructures du transport et des services liés au commerce.

Casablanca,10 16 2006
Rédaction
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |