Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

6ème Conférence euro-méditerranéenne des Mininstres de l'Industrie : Conslusions

Rhodes, Grèce, les 21 et 22 septembre 2006

La 6ème Conférence euro-méditerranéenne des ministres de l’industrie s’est déroulée à Rhodes, en Grèce, les 21 et 22 septembre 2006. Y participaient l’UE et ses États membres, la Bulgarie et la Roumanie, les Pays partenaires méditerranéens ainsi que des représentants de la Banque européenne d’investissement, de l’UNICE, de l’UMCE, d’Eurochambres, de l’OCDE et de plusieurs organisations professionnelles grecques.

Les participants ont accueilli avec satisfaction les progrès accomplis dans la mise en œuvre de la charte euro-méditerranéenne depuis la conférence ministérielle de 2004 à Caserta et les ministres des pays méditerranéens ont réaffirmé, pour leur part, qu’ils étaient résolus à mettre en œuvre la charte et ont souscrit aux conclusions du rapport de la Commission européenne sur la mise en œuvre de la « Charte euro-méditerranéenne pour l’entreprise. »

L’UE a invité les pays partenaires à tirer pleinement parti de la politique européenne de voisinage, qui constitue le cadre de la coopération future dans les domaines couverts par la charte.

En ce qui concerne la promotion des investissements, les ministres ont réaffirmé leur volonté de supprimer les obstacles institutionnels, réglementaires et administratifs en vue d’attirer davantage d’investissements nationaux et étrangers et de favoriser la création d’emplois. Ils ont pris acte des résultats positifs obtenus dans le cadre des projets régionaux et bilatéraux réalisés au titre du programme MEDA, ainsi que de la contribution de la Facilité euro-méditerranéenne d’investissement et de partenariat (FEMIP), mise en place par la Banque européenne d’investissement, à la promotion des investissements et de l’accès au financement dans la région.

Ils ont aussi souligné qu’il importait de prendre des mesures afin d’améliorer l’image des régions industrielles méditerranéennes à l’extérieur et de leur trouver des débouchés, de cibler les investisseurs potentiels et d’attirer les investissements étrangers, de consolider la mise en place d’un réseau euro-méditerranéen composé d’organismes s’occupant de la promotion des investissements, de donner une place plus grande à l’intelligence économique, de susciter des projets, de promouvoir les réseaux et le transfert de savoir-faire au niveau régional et avec l’UE, de renforcer les synergies avec la FEMIP, d’étudier dans quelle mesure les femmes investisseurs de l’UE sont disposées à investir dans des entreprises dirigées par des femmes dans les pays partenaires méditerranéens et d’examiner dans quelle mesure les envois de fonds des expatriés participent à l’essor du secteur privé dans le pays d’origine.

Durant leurs discussions sur la façon de faciliter les échanges de produits industriels, les ministres ont reconnu l’importance d’aligner les législations, les normes et les procédures d’évaluation de la conformité sur le système de l’UE. Ces efforts concourront à la réalisation de l’objectif consistant à établir une zone de libre-échange dans la région méditerranéenne pour 2010. Ils ont salué les avancées réalisées depuis la troisième conférence Euromed des ministres du commerce (juillet 2003), le recensement des secteurs prioritaires par les partenaires méditerranéens et le lancement du processus d’alignement des législations et d’adoption de normes européennes harmonisées. Les pays partenaires méditerranéens ont été encouragés à redoubler d’efforts afin d’accélérer les réformes et la convergence au niveau réglementaire, et à mettre en place, ou à moderniser, l’infrastructure et la législation qui sont nécessaires dans le domaine de la qualité, dans la perspective de conclure des accords sur l’évaluation de la conformité et l’acceptation des produits industriels dans des secteurs présentant un intérêt pour tous, la signature des premiers accords devant intervenir en 2008.

La conférence s’est aussi félicitée des progrès réalisés grâce à des programmes comme EUROMED Qualité et EUROMED Marché. Les ministres ont souligné l’importance de mettre au point de nouveaux programmes dans le cadre de l’instrument européen de voisinage et de partenariat afin de continuer à servir les objectifs politiques actuels. La Commission européenne examinera s’il est possible d’associer davantage les pays partenaires méditerranéens aux activités menées au niveau européen en matière de normalisation, d’accréditation, de métrologie et de surveillance du marché. En ce qui concerne la législation non harmonisée au niveau européen, l’UE a invité ses partenaires méditerranéens à repérer les problèmes liés à la circulation des marchandises dans les secteurs non harmonisés afin qu’il soit possible d’y remédier.
Concernant l’innovation, les ministres ont pris acte de la contribution essentielle que l’innovation apporte à la compétitivité des entreprises, à la création d’emplois et aux mesures destinées à relever les défis de la mondialisation. Ils ont mesuré l’importance de l’éducation et de la formation pour favoriser une culture de l’innovation, créer des entreprises plus innovantes et installer un environnement propice à l’innovation. Ils ont aussi souligné la nécessité de garantir un degré élevé de protection des droits de propriété intellectuelle. La Conférence s’est félicitée du lancement récent du programme EUROMED « Innovation et technologie » en insistant sur l’importance que ce programme pourrait revêtir afin de favoriser les échanges en matière d’innovation dans toute la région méditerranéenne et avec l’UE.
L’UE a invité les pays méditerranéens à améliorer l’accès à l’information et à développer les transferts de technologies et les réseaux, en proposant une aide afin de favoriser le recours à des mécanismes de renforcement de la coopération euro-méditerranéenne et en développant un socle de connaissances commun concernant les politiques d’innovation dans les pays européens et méditerranéens. La Commission européenne sera invitée à formuler des propositions visant à associer davantage les partenaires méditerranéens aux activités se rapportant à l’innovation, notamment dans le cadre du programme de l’UE pour la compétitivité et l’innovation. La conférence a également appelé à la mise en place de synergies optimales dans l’exécution du septième programme-cadre de l’UE pour la recherche et le développement et du programme EUREKA.

Concernant la dialogue sur l’avenir de l’industrie du textile et de l’habillement, la conférence a déclaré soutenir les efforts déployés par les groupes de travail au bénéfice de l’industrie du textile et de l’habillement et a souligné qu’il serait préférable de travailler à un niveau stratégique - au niveau où les responsables de l’élaboration des politiques se rencontrent pour étudier ensemble les moyens les plus indiqués pour résoudre les problèmes auxquels doit faire face le secteur du textile et de l’habillement - et à un niveau plus opérationnel – celui où les entreprises, les organismes de soutien aux entreprises et d’autres intervenants peuvent échanger leurs expériences sur des sujets spécifiques présentant un intérêt commun et définir des projets concrets en s’appuyant pleinement sur la politique européenne de voisinage. Enfin, avec l’appui de la CE, il conviendra de mettre en œuvre un programme visant à l’amélioration de la compétitivité dans le secteur.

Les ministres sont convenus de se réunir à nouveau en 2008 pour évaluer les progrès intervenus dans la mise en œuvre de la charte euro-méditerranéenne des entreprises et des initiatives arrêtées au cours de la conférence et de débattre des orientations proposées par le groupe de travail sur la coopération industrielle euro-méditerranéenne. Ils ont accueilli favorablement le programme de travail (2007-2008) du groupe de travail euro-méditerranéen sur la coopération industrielle et ont invité le groupe de travail à identifier et à exprimer son avis sur la cohérence des programmes et du financement régional en vue de leur mise en œuvre. Les ministres sont également convenus d’orienter le financement dans le cadre bilatéral vers la mise en œuvre de la charte de l’entreprise en fonction des priorités des pays.

Bruxelles,10 09 2006
Rédaction
Union Européenne
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |