Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Algérie : Augmentation de 20% du salaire minimum

· 12.000 dinars à partir du 1er janvier 2007
· Un pacte national économique adopté

Le salaire national minimum garanti (SNMG) a été augmenté de 20% à la suite d’une rencontre entre le gouvernement, le patronat et le syndicat, a annoncé dimanche 1er octobre la radio publique. Un accord en ce sens a été signé dimanche matin par la «tripartite»: la centrale syndicale Union générale des travailleurs algériens (UGTA), le patronat public et privé ainsi que le gouvernement. Le SNMG passe de 10.000 à 12.000 dinars (110 à 130 euros) par mois à partir du 1er janvier.

La commission tripartite a aussi adopté un «pacte national économique» et signé les conventions de branche du secteur public et privé, selon la même source.
Ce pacte, dont la teneur n’est pas encore connue, est valide pour une durée de quatre ans, a indiqué le chef du gouvernement Abdelaziz Belkhadem, cité par la radio.
En juin, le président algérien Abdelaziz Bouteflika avait annoncé une augmentation générale des salaires, lors d’une réunion avec les walis.

Bouteflika avait précisé qu’»une enveloppe financière supplémentaire de 98 milliards de dinars» (1,07 milliard d’euros) avait été allouée pour l’augmentation des salaires des fonctionnaires.

Il avait également annoncé une revalorisation du SNMG ainsi qu’une revalorisation de la grille des salaires des travailleurs des secteurs économiques publics et privés, laissant le soin d’en fixer le taux à la «tripartite». Le chef de l’Etat algérien avait également décidé d’aligner sur le SNMG, toutes les pensions de retraite et d’invalidité n’atteignant pas ce seuil et estimées à 900.000. Cet alignement devrait coûter à l’Etat 13,5 milliards de dinars (148 millions d’euros environ), avait estimé le ministre des Finances Mourad Médelci.

Alger,10 02 2006
Rédaction
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |