Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Le Maroc, premier réformateur dans la région MENA

Le Maroc a été le premier réformateur dans la région pour la facilité de faire des affaires en 2005/2006, selon un nouveau rapport de la Banque mondiale et de la Société financière internationale (SFI), l’agence de la Banque mondiale en charge du secteur privé.

Le Maroc a réduit les coûts de création d’une entreprise, de mise en conformité avec ses obligations fiscales et de transfert de la propriété, des mesures qui peuvent favoriser la création d’emplois –un enjeu crucial dans la région. L’Égypte, l’un des dix premiers réformateurs dans le monde l’an dernier, a continué à réformer, mais à un rythme plus lent. Dix-sept réformes – au sein de dix économies de la région – ont réduit la durée et les tracasseries pour les entreprises résultant des exigences règlementaires et administratives. La région est classée quatrième dans le monde pour le rythme des réformes, un progrès de deux places par rapport à l’an dernier.

« Doing Business en 2007 : comment réformer » couvre 175 économies et établit que les 10 premiers réformateurs sont, dans l’ordre : la Géorgie, la Roumanie, le Mexique, la Chine, le Pérou, la France, la Croatie, le Guatemala, le Ghana et la Tanzanie. Les réformateurs ont simplifié la réglementation des affaires, renforcé les droits de propriété, allégé la pression fiscale, facilité l’accès au crédit et réduit les coûts d’import et d’export.

L’Algérie, l’Égypte, Israël, la Jordanie, le Koweït, l’Arabie saoudite, la Syrie, la Tunisie et le Yémen ont tous mis en œuvre au moins une réforme. Il n’y a pas eu de réformes en Iran, en Irak, au Liban, ou en Cisjordanie et à Gaza.

« Doing Business 2007 » classe également 175 économies en fonction de la facilité d’y faire des affaires. Les pays de la région les mieux classés sont Israël (26), l’Arabie saoudite (38) et le Koweït (46). Les 30 économies les plus favorables aux entrepreneurs sont, dans l’ordre : Singapour, la Nouvelle-Zélande, Les États-Unis, le Canada, Hong Kong, (la Chine) le Royaume-Uni, le Danemark, l’Australie, la Norvège, l’Irlande, le Japon, l’Islande, la Suède, la Finlande, la Suisse, la Lituanie, l’Estonie, la Thaïlande, Porto Rico, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, la Corée, la Lettonie, la Malaisie, Israël, Sainte-Lucie, le Chili, l’Afrique du Sud et l’Autriche.

Le classement se fonde sur les coûts et le temps nécessaires à satisfaire aux exigences des gouvernements concernant la création d’entreprise, les principales opérations, le commerce international, la fiscalité et les procédures collectives. Il ne tient pas compte de variables telles que la politique macroéconomique, la qualité de l’infrastructure, l’instabilité des devises, la perception des investisseurs ou le taux de criminalité.
Le Maroc, le premier réformateur dans la région, a fait des progrès dans 3 des 10 domaines étudiés par le rapport « Doing Business ».

Beyrouth,09 20 2006
Rédaction
L'Orient le Jour
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |