Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Maroc-Tunisie : Priorité à l’application des accords

· Les deux pays peuvent faire mieux
· Les textiliens mécontents
· Des obstacles aux exportations marocaines persistent

Driss Jettou et son homologue tunisien Mohamed Ghannouchi sont convaincus que le niveau de coopération est en deçà des potentialités des deux pays. Ce constat a été fait à l’issue des travaux de la haut commission mixte des deux pays, tenus les 8 et 9 septembre à Rabat.
Durant ces dernières années, les échanges commerciaux entre les deux pays ont évolué, mais restent très faibles: moins de 1% du commerce extérieur de chaque pays.

A ce propos, le chef de la délégation tunisienne a reconnu l’existence de certains problèmes et contraintes qui entravent les exportations marocaines. Parmi ces difficultés, il convient de noter l’obtention des autorisations administratives pour certains produits marocains et l’application de la taxe sur l’environnement. En principe, ces obstacles devraient disparaître si les deux pays activent la mise en application des dispositions de l’accord de coopération d’Agadir. En plus de ces complications, les relations commerciales entre les opérateurs des deux pays sont qualifiées de déséquilibrées, selon Karim Tazi , président de l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH). A un moment où le marché marocain est ouvert aux produits tunisiens, l’administration de Ghannouchi recourt encore à des pratiques de protectionnisme envers les exportations marocaines.

L’autre problème évoqué est celui relatif aux produits tunisiens importés et bénéficiant de la subvention de Etat. Il s’agit en particulier du cahier tunisien « difficile à concurrencer par le produit marocain que ce soit au niveau du prix ou celui de la qualité», tient à préciser Réda Chraibi, directeur général d’Ekman Convrting, société productrice des cahiers Conapa. En effet, le kg de papier coûte à l’industriel marocain 10 DH, alors que son prix de revient en Tunisie ne dépasse pas l’équivalent de 4 DH.

Par ailleurs, il faut noter que les responsables des deux pays sont conscients de l’importance du renforcement de la coopération entre les deux pays et ce, pour faire face aux défis de la mondialisation et certaines échéances comme l’après-2008 pour le textile. A ce propos, Salaheddine Mezouar, ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau recommande la constitution «d’un bloc uni et stratégique capable de défendre les intérêts des deux pays lors des futures négociations avec les voisins de la rive nord de la Méditerranée». Cette coopération serait renforcée davantage si elle est initiée dans le cadre de l’UMA.
Rappelons que neuf accords de coopération ont été signés entre les deux pays, concernant notamment l’énergie, le tourisme, l’artisanat et la recherche scientifique.

Casablanca,09 20 2006
Nour Eddine Aissi
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |