Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Les investissements étrangers en Méditerranée ont doublé en 2005

Les investissements directs étrangers (IDE) dans les pays de la région Méditerranée ont doublé en 2005, à la fois en valeur et en nombre de projets, a annoncé hier le réseau euro-méditerranéen des agences de promotion des investissement, Anima.

Les investisseurs étrangers ont annoncé 686 projets en 2005 dans une dizaine de pays (Algérie, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Autorité palestinienne, Syrie, Tunisie, et Turquie), contre 341 en 2004 et 233 en 2003.

Ces investissements ont représenté 44 milliards de dollars, contre 19,8 milliards de dollars en 2004, a précisé Anima, lors d’un séminaire à La Baule (Loire-Atlantique) sur ce thème, avant l’ouverture officielle aujourd’hui d’une conférence mondiale sur les investissements internationaux.

Ces investissements ont été réalisés grâce à l’augmentation des prix du pétrole, dont l’Algérie, l’Égypte, la Tunisie et la Syrie ont particulièrement bénéficié, selon Anima. Les pays du Golfe rapatrient de plus en plus leurs investissements des États-Unis vers la région méditerranéenne, où Anima a noté la présence de nombreux projets immobiliers et touristiques. Les pays du Golfe et de la région MENA (Algérie, Iran, Jordanie, Liban, Maroc, Tunisie, Yémen) sont d’ailleurs devenus le troisième investisseur de la région. L’Europe reste le premier investisseur, la part des États-Unis restant stable à 18 %.

La Turquie est le premier pays bénéficiaire, grâce à d’importants investissements dans les télécommunications, suivie par l’Égypte, avec des projets dans l’énergie, la banque et l’immobilier.

La part des pays du Maghreb décroît en 2005, bien que cette région continue d’attirer la majorité des projets. Il s’agit surtout de projets financiers plutôt que manufacturiers, dans la banque et le commerce (93 projets), l’énergie (84 projets), le tourisme (67 projets), l’immobilier et les transports (56 projets), et les technologies de l’information (49 projets). En montant investi, le secteur des télécoms dépasse le secteur de l’énergie (12,6 milliards de dollars, contre 7,5), la banque (5,4), le tourisme (2,6) et l’immobilier (2,1).

Beyrouth,06 13 2006
Rédaction
L'Orient le Jour
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |