Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Offshoring : Casablanca dans le top five

· Comparaison de 37 villes
· Prime pour les entreprises pionnières
· 20 à 25.000 formations qualifiantes d’ici 2009


UN coin de voile vient d’être levé sur l’offre offshoring marocaine. De premières informations sur ce pilier du programme Emergence avaient déjà filtré (www.leconomiste.com).

Mais les participants à la journée sur l’e-marketing, organisée par la Fondation ONA jeudi 8 juin à Casablanca, ont eu droit à de plus amples détails. Salaheddine Mezouar, ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie présentera en effet les grandes lignes de ce projet qui doit révolutionner tout un pan de l’économie.

Formation, avantages fiscaux et logistiques, qualité de services, tout a été étudié pour garantir un maximum d’attractivité.

Le Maroc se positionne ainsi sur un marché mondial qui croît annuellement de 30% et représentera quelque 346 milliards de dollars en 2008. Les niches promises à une plus forte croissance à cette échéance sont principalement les ressources humaines avec 71,7% par rapport à 2001 (paie, traitement de CV, licenciement…), l’éducation à distance (38,9%) et le management des connaissances (archivage, documentation…) avec 37,6%.

Pour le Maroc, c’est incontestablement les marchés francophone et hispanophone qui représentent un grand potentiel. La France, la Belgique, la Suisse et l’Espagne ont vu leurs dépenses globales augmenter en moyenne annuelle de 13%, passant de 4,9 milliards d’euros en 2000 à 9,1 en 2005.

Pour profiter de ce dynamisme, l’Etat a concocté une offre de services et d’infrastructure «calée sur les meilleurs standards de qualité et de coût», soulignera Mezouar. Rappelons que celle-ci s’appliquera d’abord au site Casashore dont les travaux ont été lancés au début du mois avec livraison de la première tranche en juin 2007. D’ailleurs, la métropole figure dans le top 5 des destinations offshore sur 37 villes analysées, selon un document que L’Economiste a pu se procurer. La capitale économique est même la destination préférée pour le nearshore francophone.

· Fiscalité du travail allégée

Comme nous l’avons déjà annoncé, les investisseurs bénéficieront d’un tarif de 7 euros/m2, par mois. Pour les télécoms, l’Etat assure que les coûts seront alignés sur les destinations les plus compétitives. Toujours pour le volet infrastructure, les opérateurs auront droit à 10-12 services de «support business» sur site fournis par des opérateurs internationaux.

En outre, le Maroc met à la disposition des investisseurs une fiscalité du travail allégée avec un IGR plafonné à 20% et un régime spécial pour les expatriés. Il offre aussi une défiscalisation complète du premier emploi pour un salaire mensuel inférieur à 550 euros. L’Etat s’engage également à octroyer des aides financières à l’installation, d’exonérer les entreprises de l’IS et d’appliquer des droits de douane inférieurs à 2,5%. Et aux premières entreprises qui s’installeront, «une prime aux pionniers» sera versée.

Pour la formation, troisième et dernier volet de l’offre, l’Etat met en place un plan focalisé sur les métiers de l’offshoring et spécifiquement pour les marchés français, belge et espagnol. 15 filières-clés, techniques et administratives, ont ainsi été identifiées et 20 à 25.000 formations qualifiantes seront dispensées d’ici 2009.

Last but not least, le Maroc prend en charge l’ensemble des cursus postembauche à hauteur de 50.000 DH par personne pendant les trois premières années.
Avec tout ce programme, le pays ambitionne d’accroître le PIB de 15 milliards de DH en 2015 et de créer 90.000 emplois additionnels.

Casablanca,06 13 2006
Mohamed Akisra
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |