Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Commission économique maroco-émiratie à Rabat - Premier examen de l’accord de libre-échange

· Trouver les moyens d’élargir les domaines de coopération
· Les investissements émiratis au Maroc cartonnent
· Huit conventions signées en mars pour neuf milliards de dollars


Tout juste un an après la visite effectuée par SM le Roi Mohammed VI aux Emirats arabes unis, la commission économique maroco-émiratie tient sa première réunion aujourd’hui et demain à Rabat.

La délégation émiratie, forte de 40 responsables représentant les secteurs privé et public, sera présidée par Loubna bent Khaled Al-Qasimi, ministre de l’Economie. La tenue de la commission sera précédée par une réunion d’experts des deux pays. Ils ont pour charge d’examiner l’accord de libre-échange signé par les deux parties le 25 juin 2001 et entré en vigueur le 9 juillet 2003. Ce sont surtout les contraintes liées à cet accord qui devraient planer sur cette réunion.

Etait-il judicieux d’établir un tel accord avec un pays, véritable zone franche? Certains milieux d’affaires marocains avaient déjà soulevé la question. La commission, issue de ce même accord, a, dit-on, pour but la consolidation de la coopération bilatérale particulièrement dans les domaines économique et commercial. Les jalons de cette coopération ont d’ailleurs été déjà posés puisque le volume des investissements émiratis au Maroc atteint aujourd’hui quelque 50 milliards de DH. Des investissements qui permettront la création de pas moins de 30.000 emplois, a indiqué le président du groupe émirati «Emaar», Ahmed Al Abbar. Ce sont surtout des projets d’aménagement et de valorisation touristique et résidentielle qui seront réalisés à Rabat, Marrakech, Casablanca et Tanger. Ils sont initiés en partenariat avec un autre groupe des Emirats, Dubaï Holding.

Les deux plus grands holding sémiratis avaient signé avec le gouvernemenrt marocain, fin mars dernier à Casablanca, 8 mémorandums d’entente portant sur un investissement global de 9 milliards de dollars (près de 90 milliards de DH) (www.leconomiste.com). L’investissement doit s’étaler sur 10 ans. La cérémonie de signature s’est déroulée sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI, pour dire l’intérêt accordé par le Souverain au développement de la coopération économique avec l’Etat des Emirats arabes unis. Ce dernier détient d’ailleurs le leadership en matière d’investissement dans les pays du Golfe. Il confirme aujourd’hui son intérêt pour le Maroc. Pour Tanger-Med d’abord et une partie du projet du réaménagement de la vallée du Bouregreg. Vient ensuite, la signature des 8 conventions et qui concernent la réalisation de projets d’aménagement et de valorisation touristique et résidentielle dans quatre des principaux pôles de développement du pays: Rabat, Casablanca, Marrakech et Tanger.

C’est la ville de Rabat qui s’est adjugée la plus grosse part de cet investissement. Soit 5,1 milliards de dollars (près de 50 milliards de DH). Ils intéresseront l’aménagement de la vallée du Bouregreg (100 hectares) et de la corniche (valorisation de 330 hectares).

Le groupe Emaar a également réservé 1,4 milliard de dollars à la zone touristique d’Oukaïmeden. Dubaï Holding investira, entre autres, dans la valorisation de deux terrains de 140 hectares à Chrifia et 600 hectares sur la route d’Ouarzazate. Un investissement d’un milliard de dollars.
Casablanca recevra, quant à elle, 1 milliard de dollars qui sera investi dans deux grands projets: la marina sur la corniche et la mise en valeur du site d’El Hank.

Pour Tanger ce sont 650 millions de dollars qui seront investis par le groupe Emaar dans la réalisation d’un projet touristique sur 230 hectares. Il comprendra une marina, plusieurs hôtels et des infrastructures d’animation économiques et commerciales.

--------------------------------------------------------------------------------

Coopération militaire

Un accord de coopération militaire a été signé, mardi dernier à Rabat, entre le Maroc et l’Etat des Emirats arabes unis. L’accord porte sur plusieurs volets, notamment la formation et la mise en place de manœuvres conjointes. Il a été signé par Taïeb Fassi Fihri, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et le général de corps d’armée émirati, Hamad Mohamed Thani Rmithi.

"Etait-il judicieux d’établir un accord de libre-échange
avec les Emirats arabes unis, véritable zone franche? Des milieux d’affaires marocains avaient déjà soulevé la question"

Casablanca,05 15 2006
Jamal Eddine Herradi
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |