Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Colloque international sur la formation, la recherche et les métiers des nouvelles technologies à l’Université antonine

Signature de deux nouveaux accords avec des établissements français

Sous le haut patronage et en présence du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Khaled Kabbani, l’Université antonine – faculté d’ingénieurs en informatique, multimédia et télécommunications –, en collaboration avec l’ambassade de France, a organisé le 5e colloque international sur le thème « Formation, recherche, et métiers des technologies de l’information et de la communication », les 4, 5 et 6 mai à Baabda et à Zahlé.

Présentant cette édition du colloque, le père Fady Fadel, secrétaire général de l’université, a souligné la nécessité « d’interroger les discours par les pratiques, d’une part, et de faire évoluer les métiers grâce à la formation et à la recherche, d’autre part ». En effet, a-t-il dit, « dans un monde où le rôle de la technologie est de plus en plus prépondérant, l’épanouissement personnel, l’emploi et la participation active à la vie de la société passent de plus en plus par une culture mathématique, scientifique et technologique. D’où nous considérons que l’enjeu n’est plus seulement de former des ingénieurs scientifiques de haut niveau, mais aussi de démocratiser la culture scientifique d’ingénieur, partie intégrante de la culture générale. »

De son côté, le père Antoine Rajeh, recteur de l’université, a souligné « qu’outre le défi de la relation entre formation et recherche, ce colloque s’attaque à un défi non moins important, celui de l’emploi. Dans le souci de promouvoir et de maintenir la correspondance de notre formation aux besoins du marché, nous tenons à collaborer étroitement avec les entreprises au Liban, avec les universités, aussi bien à l’échelon national qu’international, afin d’élargir notre champ d’action et d’assurer à nos étudiants tout ce qui les forme et les prépare à être un véritable outil d’émancipation et de production ».

M. Jacques Fayolle, directeur adjoint de l’école d’ingénieurs à l’Université Saint-Étienne - France (Istase), a annoncé de son côté la mise en place avec, l’Université antonine, d’un master international en télécommunications, optiques et réseaux, à partir de septembre 2006.

Mme Sylvie Merviel, vice-présidente de l’Université de Valenciennes - France, a, quant à elle, évalué d’une façon positive la coopération de fait avec l’Université antonine, tant à l’échelle du Centre de langues et de ressources que sur le plan de la formation à la recherche des doctorants en ingénierie pédagogique et en multimédia audiovisuel.

M. Jean-Noël Baléo, attaché de coopération près l’ambassade de France, a pour sa part considéré que « les ingénieurs en tant que relais des grandes transformations technologiques, et par là même au cœur des mécanismes de création de richesses, sont en prise avec des réalités qui ne cessent d’évoluer. Face au rythme croissant d’obsolescence des techniques, leur mission elle-même se transforme, l’ingénieur se devant aujourd’hui d’être plus intuitif que cognitif, de privilégier le doute à la certitude tirée des connaissances ».

Prenant à son tour la parole, le ministre Kabbani a renouvelé l’engagement du ministère à placer la qualité de l’enseignement (formation et recherche adaptées aux besoins du pays et aux exigences du marché de l’emploi) au cœur du développement durable. Il a également souligné la nécessité de placer l’amélioration de la qualité et de l’impact des processus d’enseignement et d’apprentissage, grâce à l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication, au cœur des stratégies de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche, dans le contexte de la mondialisation, de l’économie du savoir et de la compétitivité, « où nos jeunes, armés du savoir et du savoir-faire, devraient avoir une place et un rôle de choix à jouer ».

Notons que deux nouveaux accords de coopération ont été signés par l’Université antonine et l’Université Saint-Étienne – école d’ingénieurs d’un côté, et l’Université de Valenciennes de l’autre. Ces partenariats concernent la mise en place de diplômes conjoints et des travaux de recherche en commun, parallèlement à l’organisation de la mobilité enseignante et étudiante.
En marge du colloque, une exposition industrielle et commerciale des fournisseurs de technologies de l’information et de la communication a été organisée.

Quant aux recommandations du colloque, elles ont été annoncées par M. Pierre Gédéon, doyen de la faculté d’ingénieurs. Au niveau de la recherche, elles portent sur les points suivants : création d’un groupe international de recherche constitué des universités suivantes : Sherbrooke (Canada) ; Universités de Bourgogne et Valenciennes (France) ; écoles d’ingénieurs INSA de Lyon et Istase à Saint-Étienne ; et enfin la faculté d’ingénieurs de l’Université antonine. Au niveau de la formation, la création d’un master international de recherche a été confirmée.

Beyrouth,05 15 2006
Rédaction
L'Orient le Jour
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |