Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Espagne/Algérie : Le gazoduc en service en 2009

· Les pays occidentaux doivent baisser les impôts sur les carburants, selon le ministre algérien de l’Energie

Les gouvernements des pays occidentaux doivent baisser les impôts sur les carburants pour réduire l’impact des prix élevés du pétrole sur les consommateurs, a indiqué le ministre algérien de l’Energie et des Mines Chakib Khelil dans un entretien paru le 19 avril dans le journal espagnol El Mundo.
Ces impôts sont «le résultat de la politique entreprise en 1973 pour réduire la dépendance du pétrole. Cet objectif a été atteint» avec notamment le développement du gaz ou l’utilisation d’énergies propres, a-t-il ajouté dans cette interview. «Dans des périodes comme aujourd’hui, les pays consommateurs font 4 fois plus de bénéfices que ceux de l’Opep», a-t-il souligné.
Khelil a réaffirmé que «le panorama ne devrait pas changer dans les prochains 9 mois» en ce qui concerne les cours du brut.

«Ces prix vont se maintenir, pas forcément aussi élevés, mais à des niveaux très importants», a-t-il estimé. Le baril de «light sweet crude» pour livraison en mai a clôturé le 18 avril en hausse de 95 cents à 71,35 dollars après être monté à 71,60 dollars à New York en séance, son plus haut niveau depuis le début de sa cotation en 1983. Le ministre algérien de l’Energie a rencontré mardi 18 avril à Madrid son homologue espagnol, José Montilla, pour aborder le projet de gazoduc Medgaz, devant relier l’Algérie à l’Espagne. Les deux hommes ont annoncé que ce gazoduc entrerait en service fin 2008 ou début 2009. Ce projet est dirigé par un consortium composé des compagnies algérienne Sonatrach (20% du capital), espagnoles Cepsa (20%), Endesa (12%), Iberdrola (12%), française GDF (12%) et britannique BP (12%).

Alger,04 24 2006
Rédaction
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |