Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Cent millions d’emplois nécessaires d’ici à 2020 dans le monde arabe

Cent millions d’emplois doivent être créés d’ici à 2020 dans le monde arabe pour résorber le chômage dont le taux est le plus élevé dans le monde, a affirmé hier à Rabat le dirigeant d’un organisme financier arabe.

« Les pays arabes doivent créer 100 millions d’emplois à l’horizon 2020 », a estimé le président du conseil d’administration du Fonds arabe pour le développement économique et social (Fades), Abdellatif Youssef al-Hamad, indiquant que « le taux de chômage dans la zone arabe, à 15 %, est le plus élevé par rapport aux autres régions du monde ».

« Le plus grave dans notre région, c’est que le chômage touche les personnes instruites, ce qui crée un sentiment général d’exaspération », a souligné M. al-Hamad. Cette situation nécessite des taux de croissance de 6 % à 7 %, a-t-il dit. Il est intervenu à l’ouverture de la troisième réunion annuelle des organismes financiers panarabes en présence du Premier ministre marocain Driss Jettou. Les représentants du Fades, de l’Organisation arabe de garantie des investissements (OAGI), de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), du Fonds monétaire arabe (FMA) et de l’Organisation arabe pour le développement agricole (OADA) prennent part à cette réunion de deux jours.
Le ministre marocain des Finances, Fathallah Oualalou, a appelé les participants à soutenir le secteur privé dans les pays de la zone arabe.

« Dynamiser le secteur privé contribue à coup sûr à développer l’emploi et à stabiliser la croissance, tout comme à diversifier les sources de revenus », a ajouté M. Oualalou. Le roi Mohammad VI du Maroc a souligné de son côté que « le développement social et l’amélioration des systèmes de gouvernance (...) constituent une condition essentielle » du développement économique, dans un message lu en son nom par le Premier ministre Driss Jettou. « C’est là un aspect qui nécessite davantage d’intérêt, au regard des retards enregistrés par les indicateurs arabes dans ces domaines », a ajouté le souverain marocain.

Beyrouth,04 24 2006
Rédaction
L'Orient le Jour
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |