Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Le temps est suspendu dans la cité antique de Pétra

La lune éclairait juste assez pour que je voie le chemin traversant la longue et étroite vallée menant à l'antique cité de Pétra. Dans la vallée, les mouvements des ombres et les échos enveloppaient notre approche vers la cité d'une aura de mystère.

Comme mon guide m'a expliqué: «Il faut visiter Pétra le jour pour la voir. Mais il faut la visiter la nuit pour la sentir.»

Ce qui s'est avéré. Dans la nuit et le silence, j'ai eu l'impression que le temps s'était suspendu et que je marchais avec les fantômes des nombreuses personnes qui étaient passées par là avant.

Pétra, qui se trouve à trois heures de route de la capitale jordanienne d'Amman, est l'un des plus célèbres lieux historiques du Moyen-Orient mais la plupart des occidentaux connaissent la cité antique à cause d'un film hollywoodien: Indiana Jones et la dernière croisade.

Vous vous rappelez cette scène où Indiana court jusqu'au bout de l'étroite vallée d'un désert et arrive devant un temple sculpté dans la pierre? Cette vallée a servi de porte d'entrée dans Pétra pendant plusieurs siècles et le nom du temple est Al-Khazneh. Il s'agit en fait du tombeau construit pour accueillir les dépouilles d'un roi nabatéen.

C'est cette ville que Laurence d'Arabie a appelé «la brillante Pétra — le plus bel endroit du monde».

Fondée durant le 1er siècle avant Jésus-Christ et sculptée dans la pierre rose du désert, Pétra a compté jusqu'à 20 000 habitants. Des fontaines ont jailli et des jardins ont poussé dans cette capitale commerciale qui se trouvait à la croisée des routes de la soie et des épices.

Elle a été construite par les Nabatéens, un tribu arabe de l'Antiquité, mais a pris de l'expansion et a subi l'influence des Grecs, des Romains et des nombreuses nations dont les caravanes ont enrichi la ville.

Pour des raisons qui ne sont pas entièrement comprises, la cité a été abandonnée durant le 12e siècle. Les historiens ont expliqué cet abandon par les nombreux tremblements de terre, par des changements dans les façons de faire du commerce qui ont diminué le pouvoir de Pétra et par la disparition de la principale richesse dans le désert, l'eau.

Oubliée des Occidentaux pendant des siècles, Pétra a été redécouverte en 1812 par un explorateur suisse, Johann Ludwig Burckhardt. Depuis, archéologues et historiens ont réussi à reconstituer l'histoire de la cité de pierre.

Durant la journée, Pétra est remplie d'activités et de lumière. Il est possible de voir tous les détails de la pierre sculptée des tombes, des colonnes et des temples. La ville se montre sous son plus beau jour aux heures de lever et de coucher du soleil, quand la lumière est plus douce. La couleur de la pierre change selon l'heure, passant de teintes d'or pâle à rose vif.

Certaines excursions à Pétra peuvent s'avérer très exigeantes physiquement. Une montée abrupte mène à la Haute place du sacrifice, un lieu nabatéen destiné aux cérémonies religieuses et rites funéraires. De là, il est possible de contempler les tombeaux royaux, la rue et ses colonnades et les ruines de nombreux temples.

En tout Pétra compte 3000 monuments, tombes et temples alors il faudra au visiteur plus d'une journée — idéalement trois ou quatre jours — pour explorer tous ses mystères.

Non loin de la cité se trouve la ville de Wadi Musa, qui compte plusieurs bons hôtels et restaurants.

Si un voyage en Jordanie n'est pas à votre programme cette année, Pétra viendra à vous au Musée canadien des civilisations (MCC).

L'exposition Pétra: La Cité perdue, est à l'affiche depuis jeudi dernier à Gatineau. Elle propose, jusqu'en janvier prochain, un regard éclairant sur la capitale cosmopolite des Nabatéens, ainsi que sur ce peuple de riches marchands et d'habiles sculpteurs.

Amman,04 18 2006
Rédaction
Cyberpress
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |