Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Algérie : Achat de 4 milliards de dollars d’armes à la Russie

· Et cela, en échange d’un effacement de la dette algérienne
· Négociations ardues entre Alger et Moscou, Poutine écourte sa visite
· Il s’agit du plus gros contrat militaire conclu par la Russie post-soviétique


Alger et Moscou sont en négociations difficiles sur des ventes d’armes russes à l’Algérie, en échange d’un effacement de la dette algérienne, et leurs divergences ont fait abréger la visite du président Vladimir Poutine à Alger, selon la presse russe du 9 mars. Des contrats qui portent sur la vente de 40 chasseurs MiG-29, 28 chasseurs Soukhoï-30MK, 16 avions d’entraînement et de combat Yak-130, huit systèmes de missiles sol-air S-300 PMU et près de 40 chars T-90, «ont pratiquement été paraphés», a annoncé une source proche de la société russe Rossoboronexport, chargée des exportations d’armes, citée par un quotidien russe

Selon le journal, ces contrats qui portent sur 4 milliards de dollars devaient être «définitivement approuvés» après la visite de Poutine à Alger. Il s’agirait alors «du plus grand contrat militaire conclu par la Russie post-soviétique», a souligné un expert du Centre d’analyse des stratégies et technologies.

Pour un autre quotidien russe, la Russie a promis d’effacer la dette algérienne estimée à 4,7 milliards de dollars si l’Algérie s’engageait à signer ce contrat. Mais le journal fait état de «complications» survenues lors des négociations russo-algériennes. Selon le quotidien, le ministre russe des Finances, Alexeï Koudrine, qui s’était rendu à Alger la semaine dernière, n’a pas réussi à obtenir la signature des documents, confirmant l’engagement des Algériens à acheter des armements russes. Cette nouvelle a provoqué «l’irritation à Moscou» et la décision d’abréger la visite de Poutine «de deux jours à six heures». La présidence algérienne avait annoncé mercredi que la visite du président russe en Algérie, initialement prévue à partir de jeudi, était reportée de 24 heures.

Poutine arrivera à Alger vendredi 10 mars en fin de matinée et repartira en début de soirée, a précisé la présidence algérienne, sans expliquer les raisons de ce report.

Casablanca,03 21 2006
Rédaction
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |