Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

La Syrie se rapproche de la création de sa première Bourse

La nomination des membres de la commission des opérations de Bourse a rapproché la Syrie de la création de la Bourse de Damas.

Le 8 février, le président syrien Bachar el-Assad a nommé par décret (portant le numéro 47 ; 2006) les membres de la commission syrienne des opérations de Bourse, chargée de réaliser un projet de loi sur la Bourse et de superviser la création de la future Bourse de Damas.

La commission, en tant qu’entité légale, existe depuis juin dernier dans le cadre de la loi numéro 22. Mais les sept membres de la commission n’avaient pas été nommés jusqu’ici. La loi n° 22 stipule que la commission doit préparer un projet de loi dans les six mois suivant la nomination de ses membres. La loi sur la Bourse devrait donc se retrouver entre les mains du gouvernement syrien avant l’été prochain.

Le président de la commission est Mohammad Imadi, ancien ministre de l’Économie. Les autres membres sont Mohammad Jleilati, qui sera vice-président, Ghassan al-Habash, vice ministre de l’Économie, Mohammad Hamandosh, vice-ministre des Finances, Hisham Moutwalli, vice-gouverneur de la Banque centrale syrienne, Élias Haddad, professeur de droit à l’Université de Damas, et Yousr Barnieh.

La création d’une Bourse avait été encouragée au début de 2004 lorsque le président syrien avait demandé l’aide de la Bourse d’Istanbul à l’occasion d’une visite en Turquie.

De nombreux experts demeurent sceptiques quant à la pertinence d’une Bourse en Syrie, citant la petite taille de l’économie syrienne, la nature familiale de la majorité des entreprises, le manque de transparence et de normes comptables, ainsi que la pauvreté du cadre juridique global.

Mais pour ses défenseurs, la Bourse est un bon moyen d’attirer les petits déposants, dans une économie qui offre encore peu de perspectives d’investissements. Elle pourrait également ouvrir la voie à la privatisation des biens publics, comme cela a été le cas en Égypte et en Arabie saoudite.

Beyrouth,02 28 2006
Rédaction
L'Orient le Jour
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |