Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Google - Le moteur qui déforme le monde

Google est devenu le passage obligé de tout internaute. Nouveau filtre de la Toile, le moteur de recherche ultrarapide est l’outil le plus utilisé du web, et le plus craint de ceux qui ont quelque chose à cacher.

Une information à vérifier ? Un artiste à retrouver ? Un musée à chercher ? La solution la plus simple sur Internet… Google, bien sûr. “Google a facilité la vie de millions d’internautes de manière appréciable grâce à sa rapidité, aux millions de données qu’il brasse et à sa précision.

Il est devenu en moins de temps qu’il n’en faut pour le penser l’outil le plus utile, le plus évident pour naviguer sur Internet”, commente “The Boston Globe Magazine”.

Incontournable et inégalé, le moteur de recherche américain indexe trois milliards de pages, 400 millions d’images et 800 millions de commentaires de groupes de discussion. Chaque jour, le moteur recueille 150 millions de requêtes et oriente vers des milliers de sites non commerciaux. L’algorithme imaginé en 1995 par Sergey Brin et Larry Page qui a permis de créer Google ­ du terme “googol”, ou 1 suivi de 100 zéros ­ en 1998 est un grand pas pour l’internaute. Enfin pas pour tous…

Aux Etats-Unis, Google est devenu une véritable épée de Damoclès pour certaines personnes. Le “Globe” relate en effet l’histoire de “Michael, 34 ans, bien sous tout rapport. Le trentenaire travaille dans un hôpital de Boston. A première vue, personne ne peut soupçonner que dans sa jeunesse il se droguait et que, pour se payer ses doses, il a cambriolé des maisons… En entrant son nom sur Google, le moteur de recherche met moins d’une seconde pour lister plus d’une centaine de sites en relation avec Michael et, plus particulièrement, avec son passé trouble”, explique le “Globe”.

Briseur de couple

“Le trentenaire n’a pas vu venir la menace. Michael s’est rendu compte qu’il avait été ‘googlé’lors d’un rendez-vous galant quand la jeune femme lui a soudain demandé : ‘Pourquoi tu ne m’avais pas dit que tu avais fait de la prison ?’” Pis, alors qu’il recherchait un colocataire, toujours à Boston, il s’est rendu compte qu’après une ou deux conversations avec ses potentiels colocataires il se heurtait toujours à un mur. Une fois encore, il avait été “googlé”.

Le “Globe” évoque de même l’histoire d’un amour contrarié. Au bout de quelques semaines d’une idylle avec un beau brun, Amanda a reçu un mail du bel hidalgo lui demandant des comptes pour un texte érotique qu’elle avait publié quelques années plus tôt sur la Toile. Selon le “Globe”, un nombre incalculable de couples se sont défaits après une requête sur le moteur de recherche. Et “Google” est devenu aux Etats-Unis le meilleur moyen d’espionner l’autre. Il permet de connaître “les dessous plus ou moins sordides du divorce du voisin de palier, car les attendus du jugement ont été postés sur le Net…”

En fait, reprend le “Globe”, “Google s’est calmement immiscé dans nos vies, modifiant indubitablement nos attentes par rapport à ce que l’on peut et veut savoir de l’autre. Ce moteur de recherche ne nous permet pas de savoir quel degré d’information nous méritons de connaître.” Au contraire, Google va à la pêche de tout, à nous ensuite de la digérer.

Les lunettes du web

Et, justement, le moteur peut très facilement être détourné. Revenons à Amanda. Econduite, elle a décidé de se venger de son amant en usant de Google. Elle a monté un faux site parlant de l’incapacité de celui-ci à travailler, de ses maladies vénériennes et de ses manières de loosers et l’a indexé chez Google. S’il est “googlé”, son prochain rendez-vous risque de se défiler au dernier moment.

De fait, cette technologie pose aujourd’hui deux problèmes évidents. Premièrement, la protection des données privées est en cause, car, une fois sur le web, une information recensée par un moteur de recherche ne peut être supprimée que par le webmestre qui l’a postée. Comme le souligne le “Globe”, “aujourd’hui, il est plus difficile d’être anonyme que recensé sur le web”.

Deuxièmement, Google pose la question du filtre. Le moteur de recherche oriente notre façon de voir la Toile et par conséquent le monde. Selon le “Globe”, “Google s’est construit une telle réputation par rapport à la justesse de ses réponses que nous supposons que les sites indiqués après une requête doivent être ceux que nous cherchions, même si le contexte n’est pas pris en compte par le moteur de recherche”. Pis, constate le magazine américain, “si Google ne recense pas certains sites, nous supposons tout simplement qu’ils n’existent pas”…

Marseille,03 03 2003
Philippe Jacqué
Courrier international
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |