Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Liban - La redécouverte des anciens ports des Phéniciens

Ils furent les plus grands commerçants de l’Antiquité et avaient installé à Sidon et à Tyr, sur l’actuelle côte libanaise, de grands ports consacrés aux échanges commerciaux.

Ces ports ont aujourd’hui disparu mais leurs contours réapparaissent enfin grâce aux travaux menés au Liban par des chercheurs du Centre Européen de Recherche et d'Enseignement des Géosciences de l'Environnement (CEREGE/ Aix-en-Provence).

L’équipe de Nick Marriner et Christophe Morhange a d’abord utilisé le sonar pour repérer les limites des ports phéniciens puis a prélevé plusieurs carottes de sédiments sous les villes actuelles pour retracer l’histoire de la côte. Ces travaux montrent que Sidon et Tyr étaient utilisés dès 3.000 avant JC. A cette période les bateaux accostaient dans la baie ou les anses naturelles. Vers 1.200 avant JC les Phéniciens ont commencé à construire une infrastructure portuaire. Cela correspond à une période d’intensification des échanges.

A partir de l’occupation gréco-romaine, les ports de Tyr et Sidon ont de plus en plus souffert de l’envasement et ils devaient être fréquemment dragués pour rester praticables.

L’influence de Tyr et Sidon a commencé à décliner à la fin du premier millénaire après JC et les ports ont finalement été abandonnés.

Ces travaux sont publiés dans la revue Geology. Les chercheurs espèrent que leurs découvertes favoriseront la sauvegarde de cet héritage culturel du Liban, pays où la guerre civile a longtemps empêché toutes recherches.

Beyrouth,01 16 2006
Rédaction
Nouvel Obs
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |