Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Liban - Interview de Michel Chammas directeur de B Synchro

B Synchro a pour ambition de fournir des services de consulting auprès des compagnies d'assurance au Liban et au Proche-Orient. Tour d'horizon des compétences de la société, des nouveautés qu'elle apporte et de ses objectifs.

Yann Rotil : Quand avez vous créé la société B Synchro ?
Michel Chammas : La société existe depuis août 2005. C’est donc une société toute jeune mais qui apporte une nouvelle approche dans l’industrie du consulting tant au Liban que dans la région dans la mesure où nous relions les prestations de consultant informatique avec celles de consultant en management.

Y.R : Justement pouvez vous détailler votre approche et vos savoir-faire ?
M.C : C’est en fait très simple. En qualité de consultant en management nous établissons un diagnostic de la situation actuelle d’une société. Ensuite, et en concertation avec la société bien sûr, des objectifs sont fixés et nous préparons une feuille de route qui détaille l’ensemble des tâches à effectuer, les processus, les besoins en formation, en fait tous les éléments qui vont permettre d’atteindre l’objectif fixé.
Notre particularité réside dans le fait que nous ne nous contentons pas de la partie théorique ou abstraite du travail, nous sélectionnons et recommandons les solutions logicielles adaptées au besoin de notre client, nous en supervisons le déploiement et nous assurons la formation nécessaire aux utilisateurs du système ce qui est un facteur déterminant dans la réussite de ce type de projets.
En effet, il est important d’accompagner les personnes durant tout le processus pour que le changement soit perçu favorablement et ne soit pas subi par les utilisateurs.
Nous avons également des outils de mesure de gain en performance et du retour sur investissement qui permettent de contrôler le bien-fondé des décisions prises et de corriger ce qui doit l’être à posteriori.
Le nom B Synchro vient en fait de la synchronisation des ressources de l’entreprise : les ressources humaines, les ressources informatiques et le processus dans le but d’améliorer ses performances.

Y.R : Cela suppose des compétences internes solides, quels sont les backgrounds des différentes personnes qui travaillent chez B Synchro ?
M.C : Nous sommes aujourd’hui huit personnes. Jean Elia a un MBA de Paris Dauphine et treize ans d’expérience en opérationnel dans les compagnies d’assurance et il est en charge de tout ce qui est procédures. Il y a également Ghassan Abou Diwan qui est aussi partenaire et dispose de quinze ans d’expérience orientée vers le marketing et la communication car tous nos projets sont tournés vers l’amélioration de la productivité ou l’augmentation des ventes, c’est dans ce domaine qu’il apporte son savoir-faire. Jad Sakr est en charge de la mesure des résultats du changement et la mesure d’impact du changement, il a dix ans d’expérience en Oracle. Pour ma part j’ai quinze ans d’expérience en management et en informatique, j’ai travaillé dans le déploiement de solutions pour l’industrie financière, banques et assurances dans une dizaine de pays du pourtour méditerranéen et du Golfe.

Y.R : Très bien et quel est votre marché de prédilection ?
M.C : Aujourd’hui nous nous concentrons sur le marché des compagnies d’assurance dans le Golfe et les pays d’Afrique du Nord. Cela représente environ 300 compagnies d’assurance qui évoluent sur des marchés dont l’environnement juridique change rapidement. On peut prendre l’exemple de la Syrie ou de l’Arabie Saoudite où les lois sur l’assurance sont entrain de changer. Les sociétés dans ces pays doivent donc s’adapter au changement et par conséquent faire appel à nos services. Il y a également la ‘financial city of Dubai’ et une autre qui est en projet au Bahreïn. Ces ‘financial city’ vont attirer un bon nombre de sociétés d’assurance. Le marché de l’Egypte s’ouvre, la Libye évolue rapidement aussi, donc vous le voyez il y a de quoi faire !
D’autant que la part du secteur de l’assurance dans le produit intérieur brut dans les pays de la région est de 0.5 % (1.5 ou 1.8 % au Liban ou au Maroc) alors qu’elle est de 8% dans les pays européens. Le potentiel de croissance est donc énorme et ce marché est celui sur lequel nous concentrons nos efforts.
Même si à terme nous comptons offrir nos solutions et nos services à d’autres secteurs d’activité…

Y.R : Les marchés de l’assurance en sont à divers stade de maturité dans ces différents pays, vous avez des solutions pour chacun de ces marchés ?
M.C : Bien sûr. Dans le cas de l’Arabie Saoudite ou la lois sur l’assurance change, nous accompagnons des sociétés pour leur permettre de faire les bons choix dans leur adaptation au nouveau cadre juridique. Dans des marchés plus mûrs comme le Liban ou les Emirats Arabes Unis, nous travaillons plutôt sur la bancassurance, sur la relation avec les brokers, les ventes en B to B.

Y.R : On l’a dit la société est encore jeune, quelle a été la réponse du marché à votre offre de services.
M.C : Très positive. Nous avons déjà cinq clients et sommes en pourparler avec plusieurs autres. Donc nos perspectives de croissance sont bonnes. A court terme nous allons ouvrir un bureau de représentation à Dubai. Par la suite la Tunisie ou le Maroc pour toucher les marchés d’Afrique de Nord. A terme, un partenariat avec un consultant Européen nous permettrait d’adopter les standards les plus avancés, une fois que les marchés du Moyen-Orient seront arrivés à un certain degrés de maturité.

Beyrouth,12 12 2005
Yann Rotil
ebizproduction
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |