Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Barcelone et au-delà - Le Partenariat euroméditerranéen se prépare pour sa deuxième décennie

Par José Manuel BARROSO, président de la Commission européenne

Le président de la Commission européenne, depuis l’année dernière, José Manuel Barroso, prêche pour une deuxième décennie de «Processus de Barcelone». L’éducation doit être au cœur du prochain processus, exhorte-t-il. Il est lui-même très impliqué dans l’éducation puisque, quand il n’est pas au pouvoir (le gouvernement portugais ou les instances européennes), il enseigne les sciences politiques à l’université de Lisbonne, sa ville natale, et de Georgetown (Washington).

C’est un réformateur: battu aux élections dans les années 90, il s’est attaqué à la modernisation de son parti, et quand cette action a ramené sa formation au pouvoir, il s’est attaqué à la modernisation financière du Portugal. Tant au sein de l’Europe des 25 que dans le Processus de Barcelone, il a du pain sur la planche

William Shakespeare, qui a situé nombre de ses pièces dans la région méditerranéenne dit: “Pour gravir une colline abrupte, il faut démarrer doucement”. On pourrait en dire de même pour le Partenariat euroméditerranéen. A l’approche de son dixième anniversaire, le principe-phare de ce partenariat a été l’évolution plutôt que la révolution. Il a rarement été fait la une des journaux, mais s’est discrètement construit des bases solides et viables pour être aujourd’hui une des relations les plus cotées en Europe: celle de partenaires méditerranéens.

Ce travail est essentiel, en cette ère de constants changements.
Les quinze dernières années ont été témoins de grands changements au sein du système international. Nous faisons face à une plus grande instabilité et à l’émergence d’Etats en échec qui sont les pépinières de nouvelles crises régionales. La radicalisation idéologique et le terrorisme ont privatisé la guerre. De grandes villes dans le monde, y compris en Europe et en Méditerranée, ont été les scènes d’atrocités terroristes révoltantes.

La pauvreté et la dégradation de l’environnement sont d’autres problèmes globaux qui traversent les frontières. Ces nombreux défis signifient que la ligne de démarcation entre la politique étrangère et la politique interne s’atténue de jour en jour. Il y a des problèmes qui ne peuvent être solutionnés par un seul pays.

Le dixième anniversaire de ce partenariat est l’occasion de nous rassembler et de faire le point. C’est pour cela que nous retournons à Barcelone, le lieu de naissance de la Déclaration qui a lancé ce partenariat unique, pour participer à un Sommet qui donnera un nouvel élan au Partenariat euroméditerranéen et ouvrir de nouveaux horizons.

Nous devons prendre des décisions essentielles qui requièrent courage et détermination. En relevant les défis auxquels nous faisons face, nous dynamisons véritablement ce partenariat pour qu’il ait un réel impact sur la vie de nos concitoyens.

· Nouvel outil: la «facilité de gouvernance»

Notre programme commun de travail a priorisé quelques sujets essentiels: les droits de l’homme et la démocratie (y compris l’égalité des sexes), la croissance et la libéralisation économiques durables ainsi que l’éducation. Pourquoi l’accent est-il mis sur ces sujets? Nous sommes convaincus que la démocratie et une gouvernance juste sont essentielles au maintien de la stabilité et de la prospérité. Cela a toujours été la pierre angulaire du Partenariat euroméditerranéen. Cependant, pour réussir cela, les réformes doivent venir de l’intérieur, elles ne peuvent être imposées de l’extérieur. C’est pourquoi, à partir de 2007, nous proposons un nouvel outil économique ou «facilités de gouvernance» pour soutenir financièrement ceux qui voudront évoluer vers de plus larges réformes politiques.

Dans notre partenariat économique, la création d’une zone de libre-échange en 2010 est plus qu’une simple promesse politique -les emplois et la richesse qui en découleront sont essentiels pour la prospérité, et par conséquent, pour la stabilité de toute la région. Nous devons encourager l’intégration sud-sud et créer un véritable marché régional et dynamiser l’investissement et la croissance pour réduire l’écart de richesse entre l’Europe et ses voisins. 5 millions de nouveaux emplois par an sont nécessaires pour satisfaire les besoins des jeunes de la région méditerranéenne.

Pourquoi un tel accent est-il mis sur l’éducation dans notre programme? Un tiers de la population de nos partenaires méditerranéens ont moins de 15 ans. C’est une ressource puissante pour l’avenir, une force inexploitée dotée d’un grand potentiel. Mais avec 8 millions d’enfants non scolarisés, nous devons faire plus si nous voulons que ce grand potentiel humain soit entièrement exploité et utilisé. L’éradication de l’illettrisme est cruciale à cet effort, c’est pour cela que l’année 2015 a été retenue pour mettre fin à ce fléau une bonne fois pour toutes. Nous souhaitons également fournir l’égalité d’éducation aux garçons et aux filles et scolariser tous les enfants en âge primaire.

Ces défis requièrent maturité et durée dans les relations. Le dixième anniversaire de tout partenariat est à la fois symbolique et signifiant, et nous prendrons le temps à Barcelone de jeter un regard à la fois avec fierté sur nos succès passés et de nous projeter sur l’avenir avec l’espoir de surmonter les défis à venir.

Le grand historien Ibn Khaldoun a dit une fois: “celui qui marche loin devant ses contemporains est un leader, même si des siècles s’écoulent avant qu’il ne soit reconnu en tant que tel». Avec le Partenariat euroméditerranéen, nous avons tous fait preuve de leadership. Mais cette fois nos citoyens n’auront pas à attendre des siècles avant d’en récolter les fruits.

--------------------------------------------------------------------------------

«Notre priorité absolue»

La région méditerranéenne est une priorité absolue pour l’Europe -aujourd’hui plus que jamais. C’est là que se trouvent les plus grands défis: la paix, la sécurité et la lutte contre le terrorisme tout particulièrement, le développement, le respect des droits de l’homme, la protection de l’environnement, le développement durable, l’éducation -principalement celle des femmes, ainsi qu’une gestion plus positive de l’immigration. C’est de plus une question d’intérêts mutuels. L’Europe ne peut pas assurer sa propre stabilité, sa propre sécurité et sa propre prospérité sans aider ses voisins à atteindre les mêmes niveaux de stabilité, de sécurité et de prospérité.
Et c’est là que le Partenariat euroméditerranéen entre en jeu. Ce partenariat a créé une structure pour le dialogue et l’action. Sa mission?
- Créer des emplois;
- Garantir la sécurité;
- Assurer une vie meilleure pour les populations qui vivent sur les deux rives de la Méditerranée.

Casablanca,12 05 2005
Jose Manuel Baroso
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |