Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

SMSI : Un sommet mondial pour réduire la fracture numérique

Tunis accueille Le Sommet Mondial de la Société de l’Information qui ouvre ses portes les 18 et 19 novembre prochain. Près de 17.000 personnes sont attendues pour débattre d’un nouvel ordre mondial an matière de technologies de l’information.

Dans quelques jours, les 18 et 19 novembre, s’ouvre à Tunis le Sommet Mondial sur la Société de l’information dont l’objectif principal est de fournir aux pays défavorisés les moyens de leur développement économique et social par l’intermédiaire des technologies de l’information et de la communication.

En quelques années seulement, le réseau mondial de l’Internet s’est installé dans tous les rouages de notre société contemporaine, provoquant de spectaculaires changements de comportements. Il est devenu une voie incontournable dans les domaines de la santé, de l’économie, de l’éducation, de la culture, de la vie publique, et même du politique. L’attitude adoptée par les pays développés à l’égard de l’Internet est à cet égard révélatrice de l’attitude que tout gouvernement devrait adopter pour accompagner le développement de son pays.

Les Etats-Unis maîtrisent pour des raisons historiques plusieurs clés technologiques qui favorisent leur suprématie dans ce domaine. Nécessaire dans les premiers temps de l’Internet, l’avenir du réseau appelle à un partage plus équilibré de la gouvernance de l’Internet dont les actions doivent pouvoir être ressenties par l’ensemble des pays, notamment ceux qui souffrent le plus d’une absence d’autorité en la matière, les pays pauvres.

Ressentant les prémices d’une véritable société de l’information, l’ensemble des gouvernements porte un intérêt grandissant au réseau des réseaux. Les secteurs publics adoptent des stratégies d’intégration massives, mais à des degrés divers. L’évolution rapide que connaît l’Internet nécessite cependant une plus grande coordination inter gouvernementale pour rapprocher la multitude d’initiatives de part le monde.

Si la première phase du SMSI à Genève n’a pas permis d’établir un modèle de gouvernance (je parlerais plutôt d’un aspect positif du précédent SMSI), le sommet qui se prépare à Tunis entend réparer l’absence d’un modèle de gouvernance en s’appuyant sur les recommandations d’un groupe de travail mené par Kofi Annan où tous les partenaires publics et privés peuvent apporter leurs solutions pour résoudre toutes les questions, qu’elles soient politique, économique, sociale ou technique.

Tout le monde s’accorde à dire que la gouvernance de l’Internet ne peut être le fruit de quelques leaders, et l’ONU, principal artisan du SMSI, invite l’ensemble des participants au dialogue pour que tous les peuples puissent un jour tirer profit du réseau Internet. Le nombre d’intervenants et la qualité des débats en témoignent, ce sommet mondial de la société de l’information est porteur de promesses sur l’équilibre des forces, avec pour mission principale la réduction de la fracture numérique et l’édification d’une société de l’information ouverte à tous.

Marseille,11 21 2005
Rédaction
Medinnov
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |