Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Maroc - Premières Assises de l’Internet - Jettou promet 5,5 millions d’élèves branchés

· Les professionnels présentent leur projet de plan
· 3 volets: Infrastructure et accès, contenu, formation et communication


LES réseaux ont fonctionné! Les premières Assises de l’Internet, organisées par l’ANRT (Agence nationale de réglementation des télécommunications), qui se tenaient hier 8 novembre au Centre international de conférences Mohammed VI à Skhirat, ont réuni près de 600 participants…

Tout le gotha du microcosme numérique a fait le déplacement afin d’apporter des éléments au plan de développement national du secteur des télécommunications.

Il s’agit, en outre, d’être suffisamment «armés» (en clair: avoir une vision commune) pour la deuxième phase du Sommet mondial de la société de l’information (SMSI), qui se tiendra à Tunis du 16 au 18 novembre courant, comme l’ont rappelé conjointement le Premier ministre, Driss Jettou, et Mohamed Benchaâboun, DG de l’ANRT. Pour rappel, la première phase du SMSI, lancée en juin 2003, a considéré que les applications TIC peuvent contribuer au développement durable de l’économie pour chacun des secteurs «clefs» (administrations publiques, commerce, enseignement, santé, emploi, environnement, agriculture, etc.).

Le Maroc suit avec une vision stratégique arrêtée pour la période allant jusqu’à 2008 -dont fait partie, notamment, la libéralisation du secteur-… Reste à mettre en place des mesures afin de pérenniser les initiatives nationales initiées, tant du côté public que privé (accès collectifs à Internet, augmentation du taux d’équipement, révision de la gestion du domaine «ma», …).

Le plan d’action, préparé depuis février 2005 par un comité réunissant les principaux acteurs du secteur (ministères, opérateurs de télécommunications, fournisseurs Internet, banques, associations…), a été présenté en ouverture de la grand-messe. «Ledit projet a permis d’identifier des actions et d’émettre des recommandations afin d’accélérer le développement du marché et proposer un modèle économique viable», indiquait Benchaâboun, lors de la séance l’ouverture. Un projet ficelé avec, en substance, trois grandes thématiques: le développement des infrastructures et des accès à Internet, le développement du contenu et l’appui à la formation et la communication autour des usages de la toile. La rencontre se propose d’enrichir le plan d’action, diverses tables rondes autour de ces thèmes ont permis de débattre sur les axes de travail identifiés par le plan.

Ainsi, et comme l’a indiqué le Premier ministre, Driss Jettou, «la bataille du numérique est au cœur des enjeux de développement économique et social et de préparation de notre pays à affronter les défis de l’ouverture et de la mondialisation». Les défis à lancer sont «immenses», selon le Premier ministre, afin de valoriser les atouts du Maroc: position géostratégique privilégiée pour jouer le rôle de plateforme régionale de production, essor du secteur grâce à sa libéralisation et implémentation récente de pôles de compétences (ST Micro Electronics, Unilog-Sofrecom, Alcatel…). Le gouvernement compte aujourd’hui 40 services en ligne fonctionnels et souhaite passer à 200 d’ici à 2008. Autre défi, la généralisation progressive de l’accès Internet avec, notamment, le lancement du programme Génie qui concerne l’enseignement. C’est un projet sur trois ans qui a mobilisé un investissement d’un milliard de DH. Celui-ci devrait toucher 8.600 établissements scolaires et près de 5,5 millions d’élèves, a annoncé Driss Jettou. De même, la promotion des industries TIC et des activités liées à l’offshoring passera par un financement des entreprises, une politique de formation, le développement des circuits de commercialisation des produits multimédias, le soutien à la R&D et la sécurisation des transactions, entre autres.

--------------------------------------------------------------------------------

3 millions d’internautes: Un «formidable développement»

LA mise en place d’un Observatoire national des indicateurs TIC en septembre 2004 a permis de donner les premiers chiffres du secteur au Maroc, présentés lors des Assises. Ainsi, le nombre d’internautes s’élève à plus de 3 millions à fin 2004, ce qui est très important, surtout en comparaison avec des pays de même niveau de développement. Le parc Internet compte, lui, quelque 168.000 abonnés à fin juin et 206.000 à fin septembre 2005. «Un formidable développement du marché car le nombre d’abonnés a été multiplié par trois en dix-huit mois», observe Benchaâboun. De même, l’enquête révèle que le parc Internet a crû de 128% entre septembre 2004 et 2005. Ceci est dû, notamment, à la généralisation de l’ADSL avec près de 90% des liaisons de ce type recensées à ce jour. Le potentiel serait, lui, bien au-delà de 500.000 connexions, indiquent les professionnels. En entreprises, 90% possèdent une connexion Internet. Cependant, quelques bémols: seul un ordinateur sur deux serait connecté (ce qui donne une grosse réserve de croissance… si le chiffre est exact); 38% des internautes déclarent avoir un site web et 30% développer un site intranet. Par ailleurs, le taux d’équipement des ménages est de l’ordre de 11%, soit près de 600.000 unités. Le taux d’utilisation en zone rurale, lui, est très faible: seulement 3%! Et le nombre de Marocains n’ayant jamais touché à un ordinateur s’élève à… 64%!

Casablanca,11 14 2005
Céline Peyrotet
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |