Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Maroc-Italie - Une nouvelle impulsion à la coopération

· Les rapports économiques sont en deçà du potentiel
· La Chambre italienne de commerce prend l’initiative


«Nous sommes le troisième partenaire économique du Maroc et ce n’est pas suffisant!». C’est par ces mots que Luigi Sanna, président de la Chambre italienne de commerce au Maroc (CCIM), a démarré la conférence de presse, tenue mardi à Casablanca.

Rencontre au cours de laquelle Sanna n’a pas manqué de rappeler à plusieurs reprises son insatisfaction des relations économiques entre les deux pays. «Nous sommes le premier et deuxième partenaire économique en Algérie et Tunisie! Il est anormal que les échanges avec le Maroc soient aussi limités», ajoute-t-il.

Aussi, une nouvelle stratégie est annoncée pour donner un nouveau souffle aux relations maroco-italiennes. Tout un programme a été mis en place dans ce sens. Au niveau organisationnel, la chambre a ainsi nommé un nouveau conseil d’administration. La méthode de travail a été aussi revue afin de développer une plus large coopération.

«Actuellement, 10.000 entreprises italiennes ont des échanges avec le Royaume. 4.000 sociétés marocaines exportent vers l’Italie», rapporte Sanna. Au niveau de l’investissement, l’Italie occupe seulement la treizième place avec 1,1% des investissements contre 50% pour la France et 8% pour l’Allemagne. A ce propos, le plan d’action s’articule autour de trois axes. L’information et la promotion, pour offrir plus de visibilité aux hommes d’affaires et investisseurs dans les deux pays, l’assistance et la formation sont au cœur du nouveau dispositif adopté pour booster les échanges maroco-italiens.

Il s’agit, par ailleurs, de bien orienter la production et l’investissement en tenant compte des aléas de la mondialisation. Pour cela, les deux pays peuvent adopter, selon Sanna, des stratégies économiques similaires. «Le Maroc peut profiter de l’expérience italienne dans la restructuration du tissu économique, qui, comme celui marocain, est principalement constitué de PME et PMI»

Enfin, pour ses premières actions sur le terrain, la CCIM a choisi de faire dans la décontraction et la bonne humeur. «Loin de l’atmosphère des séminaires et réunions, nous avons opté pour un tournoi de golf». Le choix d’un tel sport est basé sur les valeurs qu’il véhicule: «On y joue contre soi-même. Le non-respect des règles et des adversaires n’est pas de mise», indique un membre du comité d’organisation. L’événement, prévu le 19 novembre prochain, sera accompagné de plusieurs autres manifestations culturelles.

A long terme, la CCIM espère un meilleur rapprochement culturel entre les deux pays. Selon le président, la chambre travaille sur l’organisation «d’une année du Maroc en Italie et vice-versa».

Casablanca,11 07 2005
Ichrak Moubsit
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |