Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Maroc - TangerMed et Algésiras veulent créer un hub maritime

· Accord de partenariat entre les deux plateformes
· Objectif: Profiter de l’effet d’échelle


Partenaires et non-concurrents. Tel est l’esprit de l’accord signé dernièrement entre l’Agence spéciale Tanger Méditerranée (TMSA) et l’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras. Ce partenariat, signé à Algésiras en septembre dernier, vient d’être présenté aux opérateurs publics et privés à Tanger.

L’accord établit, entre autres, un échange d’informations et une facilitation des échanges entre les deux rives et prévoit en plus une large coopération technique entre les ports.

Cet accord est présenté par les deux parties comme incontournable. S’il est vrai que le futur port de Tanger viendra empiéter sur les platebandes du port d’Algésiras, premier port espagnol, il n’en demeure pas moins qu’il apportera de nouvelles lignes maritimes.

Ces dernières seront, sur le long terme, très bénéfiques aux autres ports de la région. «La concurrence n’exclut pas la coopération», note Saïd El Hadi, président du directoire de TMSA. La multiplication des lignes sur la zone ne pourra qu’être bénéfique. «Le port est en lui-même basé sur la concurrence», explique encore El Hadi. En effet, le quai à conteneurs du futur port de TangerMed, cœur névralgique du projet, a été divisé en deux attribués à des opérateurs différents. «La concurrence imposera aux deux opérateurs de tirer la qualité de l’offre vers le haut», ajoute El Hadi.

Et c’est peut-être ce franc jeu qui a encouragé les Espagnols à changer d’idée en ce qui concerne le port de TangerMed. «Au début, nous étions un peu réservés quant aux effets positifs d’une telle implantation face aux docks d’Algésiras, mais peu à peu, le discours des opérateurs de la région est devenu de plus en plus positif», note à son tour Manuel Moron, président de l’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras.

A noter que, comme le précise El Hadi, les ports de Tanger et d’Algésiras sont encore plus proches l’un de l’autre que deux terminaux du gigantesque port de Rotterdam.

Le but avoué des deux autorités est de mettre en place, à long terme, un noyau commun de transport maritime, une sorte de gros hub maritime. «L’association de nos efforts permettra d’atteindra la taille critique pour être vraiment compétitifs sur le marché du transport maritime», notent à l’unisson El Hadi et Moron. C’est que le marché mondial du transport de conteneurs est sur une tendance encourageante. Le marché a connu au niveau mondial une hausse de près de 18% par an.

Selon El Hadi, TangerMed entend bien tirer son épingle du jeu en assayant d’atteindre une capacité de 20 millions de tonnes dès sa cinquième année de service, c’est-à-dire en 2012. Il prévoit même de dépasser les 30 millions, trois ans après. D’où l’intérêt des synergies telles que celles enclenchées avec le port d’Algésiras.

--------------------------------------------------------------------------------

Le port d’Algésiras en chiffres

7e port mondial et premier espagnol, Algésiras est l’un des plus importants hubs maritimes de la région. A lui seul, il affiche près de 70 millions de tonnes de marchandises en transit par an, loin derrière, faut-il le dire, du géant mondial de Rotterdam avec plus de 350 millions de tonnes.

Il accueille plus de 21.000 navires par an et est en phase d’extension avec la prétention de doubler ses capacités au moyen terme avec des quais flottants. Il comporte deux quais à conteneurs, un en interne, le Juan Carlos I, saturé à 100% et le deuxième Isla Verde, un grand espace gagné à la mer (cf. www.leconomiste.com) dont le projet a été récemment lancé. Une première tranche est déjà en service. Tarifa complète l’offre avec une plateforme essentiellement dédiée au transport maritime des passagers. Ce sera elle qui héritera, à moyen terme, des lignes de passagers reliant le détroit vers Algésiras.

Casablanca,10 10 2005
Ali Abjiou
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |