Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Le gotha de l’économie mondiale en conclave à Marrakech

· Changements économiques dans le monde: la vision des chercheurs
· C’est la plus prestigieuse rencontre d’économistes au monde


C’est hier, 29 août, que le 14e Congrès des économistes internationaux a démarré ses travaux à Marrakech. Ce congrès, qui se tient pour la première fois au Maroc, est considéré comme l’une des plus prestigieuses rencontres mondiales qui consacre les dernières avancées scientifiques et académiques de la recherche économique.

Objectif: contribuer à la progression des travaux de recherche dans tous les domaines de la science économique en réunissant les compétences et en donnant des éclairages.

Et ces éclairages sont donnés par des économistes chercheurs dont certains ont été visionnaires.

La première journée de cette grand-messe des économistes a été marquée par un message du Souverain dans lequel il a interpellé les économistes “sur les questions fondamentales relatives à la croissance, aux inégalités, au libre-échange”. “Toutes ces questions nécessitent un renouveau des théories économiques en relation avec le progrès des autres sciences”.

Par ailleurs, le message royal est aussi revenu sur le train de réformes menées par le Maroc pour un développement durable et les initiatives lancées à l’instar de l’INDH. Les réformes seront aussi au coeur de la présentation du président de l’AISE (Association internationale des sciences économiques), Janos Kornai. Ce dernier a procédé à un comparatif de plusieurs réformes entreprises en Europe de l’Est par exemple, notamment dans les pays qui viennent de rejoindre l’UE. Il a choisi, dit-il, un bloc de pays qui ne sont pas nécessairement les plus pauvres, mais ceux où les reformes ont été importantes comme en Hongrie ou encore l’Estonie. “Trop tôt encore pour faire le bilan, mais l’on voit déjà un grand changement du côté de la croissance”, indique cet économiste, né à Budapest et qui avait dans les années 70 mené des travaux sur l’équilibre économique et anticipé sur des sujets qui ne seront d’actualité que 20 ans plus tard.

“Aujourd’hui, les transformations sont saisissantes, mais attention, le capitalisme a parfois été imposé de manière violente”, analyse Kornai.

A Marrakech et durant 5 jours, 300 économistes chercheurs débattront des nouvelles tendances des sciences économiques et des grands changements économiques dans le monde. Plusieurs thématiques sont inscrites à l’ordre du jour, notamment celles liées au développement, à la croissance, à l’emploi, à la lutte contre les inégalités et la pauvreté, au genre, à l’éthique, aux flux des capitaux, à l’investissement, au libre-échange, à l’efficacité des institutions et à la bonne gouvernance.

Des réflexions d’autant plus judicieuses qu’il faut dire qu’au cours des 15 dernières années, l’on a assisté à la genèse de nouvelles relations entre l’économie de marché et les institutions.

L’autre axe de débat s’articulera autour de la globalisation, de l’évolution de la théorie du commerce, du développement économique et des premières quinze années de la transition post-socialiste, avec des sessions dédiées à l’Afrique du Nord et le monde arabe ainsi qu’à l’économie environnementale.

Une journée de réflexion “Maroc” est également au programme, au cours de laquelle des économistes marocains vont présenter les grandes réformes menées par le Royaume. Par ailleurs, une session sera consacrée au changement en Chine.
Un congrès studieux et au programme bien chargé qui a été concocté par des universitaires et des économistes de l’AISE. Cette dernière est une organisation non gouvernementale fondée en 1950 à l’instigation du département des sciences sociales de l’Unesco.

L’ONG a pour vocation de rassembler tous les économistes, qu’ils appartiennent à l’université, à l’Administration ou aux entreprises, afin d’encourager les échanges de connaissance que la spécialisation professionnelle rend parfois difficiles. Depuis sa création, elle a fédéré jusqu’aujourd’hui 60 associations membres. Au Maroc, l’AISE est présidée par Fathallah Oualalou, ministre des Finances.

--------------------------------------------------------------------------------

Prix Nobel

De grands noms participent au 14e Congrès de l’Association internationale des sciences économiques et à leur tête deux prix Nobel.
Daniel Kahneman, psychologue américain, prix Nobel économie en 2002. Il a reçu le prix pour avoir intégré la psychologie à l’analyse économique. Il est professeur à l’université de Princeton, et un des fondateurs de la finance comportementale. Ses principales découvertes ont porté sur divers types d’anomalies boursières en mettant en place la théorie des effets de cadrage (“framing effects”).
James Mirrlees est un économiste britannique, prix Nobel 1996. Il a développé avec le Canadien William Vickrey la théorie des incitations dans le cas d’informations économiques réparties de manière asymétrique. Le prix Nobel les a récompensés pour leurs analyses du comportement des consommateurs et des agents économiques.

--------------------------------------------------------------------------------

Promotion de la recherche

Pour promouvoir et partager la recherche dans les pays en développement, l’AISE participe au GDN. Un programme lancé par la Banque mondiale. L’AISE a mené des études pour mesurer les besoins de 500 instituts de recherche dans les pays en voie de développement.
Les résultats ont permis de créer 7 réseaux régionaux de recherche en 1999 et d’autres dans des régions de l’OCDE depuis 2001.
L’objectif est d’établir un réseau global qui fournirait différents services en partenariat avec l’association.

Casablanca,09 05 2005
Badra Berrissoule
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |